Le forum dédié aux fans d'histoire du cyclisme, de palmarès de coureurs, de courses, mais aussi de nombreux jeux organisés par nos animateurs. Vous retrouverez aussi ici les débats autour du cycle historique mis en place par David

Modérateur : Modos HP

  • Page 6 sur 8
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3265715
El_Pistolero_07 a écrit :
01 déc. 2020, 14:22
40 km entre le pied de la Croix de Fer et de l'Alpe d'Huez ? Ils sont passés par où ? :scratch:
Par contre, c'est bien 40km entre le sommet de la Croix de Fer et le pied de l'Alpe d'Huez. C'est peut être plutôt ce qu'il voulait dire.

Sinon hallucinant les temps de la montée quand tu vois le programme avant (même si la Madeleine avait été escamotée). En 1997, c'était aussi monté très vite mais l'étape était beaucoup plus light.

Par ailleurs, on peut comparer l'étape de 1995 avec celle de 2018 car le parcours est quasiment identique (juste les lacets de Montvernier en plus en 2018). Geraint Thomas et son groupe avaient grimpé l'Alpe d'Huez en 41'15" contre 36'40" à Pantani en 1995. Un autre sport...
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#3265720
Madouas; en effet plus que suspect cette année là;
un peu en mode comète et à l'instar à l'époque de Thibout et de Davy tous les 2 passés chez casto; coureurs très prometteurs qui ont eu un très bon niveau pendant très peu de temps :sarcastic:
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#3265722
marooned a écrit :
02 déc. 2020, 11:53
El_Pistolero_07 a écrit :
01 déc. 2020, 14:22
40 km entre le pied de la Croix de Fer et de l'Alpe d'Huez ? Ils sont passés par où ? :scratch:
Par contre, c'est bien 40km entre le sommet de la Croix de Fer et le pied de l'Alpe d'Huez. C'est peut être plutôt ce qu'il voulait dire.

Sinon hallucinant les temps de la montée quand tu vois le programme avant (même si la Madeleine avait été escamotée). En 1997, c'était aussi monté très vite mais l'étape était beaucoup plus light.

Par ailleurs, on peut comparer l'étape de 1995 avec celle de 2018 car le parcours est quasiment identique (juste les lacets de Montvernier en plus en 2018). Geraint Thomas et son groupe avaient grimpé l'Alpe d'Huez en 41'15" contre 36'40" à Pantani en 1995. Un autre sport...
Voilà d'où vient l'incompréhension, pour moi la vallée c'est après la descente. Rien de grave, tout s'explique, en tout cas une étape où a a bagarré dès l'avant dernier col encore ! C'était une autre conception du vélo quand même. C'est vraiment Armstrong qui a flingué les attaques avant le dernier col.
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#3265785
El_Pistolero_07 a écrit :
02 déc. 2020, 12:11
C'est vraiment Armstrong qui a flingué les attaques avant le dernier col.

La plupart du temps oui, mais pas toujours

Et puis même si ça attendait le dernier col, au moins y'avait "feu d'artifice" dans celui-ci, ça attaquait "pied au plancher" dès les permiers hectomètres.
Aujourd'hui, c'st la misère absolue : spectacle absolument infâme à regarder :spamafote:
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3265838
Stage 11 » Bourg d'Oisans › Saint-Etienne (198k)


Etape de transition aujourd'hui, nous sortons des Alpes.
Virenque avoue qu'il était malade pendant les Alpes et espère du mieux pour les Pyrénées.


Un groupe de 8 hommes est échappé. Il a mis du temps à s'échapper, il y a eu de la bagarre.
Voici sa composition:
Buenahora (Kelme)
Tafi (Mapei)
Breukink (ONCE)
Aldag (Telekom)
De la Cuevas (Castorama)
Sciandri (MG Technogym)
Jaermann (MG Technogym)
Maassen (Novel)

L'entente est bonne et l'écart grimpe vite: jusqu'à presque 10 minutes à 55 km de l'arrivée. Il ne fait plus de doute que la gagne est devant.

Le col de l'Oeillon dont le sommet culmine à 30 km de l'arrivée est la principale ascension du jour. Il présente 18 km d'ascension.
Ce sont Buenahora et Sciandri les deux plus forts. Sacrée déception pour De la Cuevas.

Sciandri domine facilement le Kelme au sprint et s'adjuge une belle victoire.
Aldag et Tafi suivent à 2'48.
De las Cuevas 6e.

Le peloton composé d'une soixantaine d'unités se dispute la 7e place.
Et Jalabert, impressionnant, domine Abduzhaparov, et consolide son maillot vert.

Pas de changement au général, aucun favori piégé.
Breukink remonte au 14e rang grâce à son échappée.
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3266443
Stage 12 » Saint-Etienne › Mendé (223k)


Petit aparté: merci à levrai-dufaux de ses précisions: en effet, De las Cuevas s'était cassé la clavicule juste avant le Giro qu'il avait quand même souhaité disputer. Une erreur puisqu'il l'a payé toute la saison et n'était donc pas en grande forme sur ce Tour.


Bienvenue en ce 14 juillet 1995 !

Le profil très accidenté devrait sourire aux audacieux.
La côte de la Croix Neuve (à l'époque nommée Montée des Causses) à Mende dans le final est empruntée pour la première fois. Son profil est spectaculaire.


Image



L'étape démarre sur les chapeaux de roues! On ne parvient pas à sortir.
Dans la première côte du jour, à Saint-Maurice en Gourgois, le peloton se scinde en deux et très vite, Indurain ne peut plus compter que sur deux équipiers, Rué et Aparicio.

Au sommet, Dario Bottaro (Gewiss) attaque. Et c'est Laurent Jalabert en personne qui prend sa roue, sentant peut-être une certaine désorganisation dans le peloton.
Vingt kilomètres plus loin (KM44), Melchior Mauri, un 2e ONCE, parvient à rejoindre les deux hommes de tête.
Et au KM70, les choses se précisent quand trois autres hommes intègrent l'échappée: Andrea Peron (Motorola), Massimo Podenzana (Brescialat) et surtout Neil Stephens, un 3e ONCE!
Une échappée royale!!!

L'écart grimpe vite, 4' puis 10' à mi-étape, même si entre temps le peloton s'est regroupé!
Laurent Jalabert se retrouve même virtuel maillot jaune. :pt1cable:

Devant, on n'amuse pas la galerie et on assiste à un véritable tour de force. C'est d'abord un monstrueux Stephens qui abat l'essentiel du travail. Il s'écarte dans la côte de Charpal à environ 40 km de l'arrivée.

Dans le peloton, les Gewiss viennent prêter main forte aux Banesto, jugeant l'écart trop important et ce malgré la présence de Bottaro devant. Il s'agit juste ici de contrôler l'écart. La Banesto n'a pas l'air extrêmement souveraine en tout cas sur ce Tour.

Après Stephens, le show ONCE continue car Mauri ne prend pas seulement l'essentiel des relais, il fait en fait absolument TOUT le travail. L'Espagnol est impressionnant. Est ce que Jalabert va pouvoir disputer ses chances alors qu'il a lui aussi beaucoup travaillé à l'inverse d'un Bottaro par exemple?
Mauri ne s'écarte qu'au pied de la dernière montée. Il déclarera avoir eu des jambes de feu ce jour-là...

Jalabert démarre au pied de la Montée des Causses. Avec son beau maillot vert, il compte encore un peu moins de 7' au pied. Derrière, Bottaro est rejoint par Podenzana.
Mais Jalabert est trop fort et ne sera jamais revu. Une victoire un 14 juillet à la suite d'un coup de force mémorable de son équipe et au bout d'une étape légendaire.
Podenzana vient faire 2 à 30 sec de Jalabert et Bottaro 3e, Mauri faisant encore 4e à quelques secondes de Bottaro... et à seulement 48 sec de son leader.

Dans le peloton, la hiérarchie ne bouge pas tellement. Ce sont Indurain et Riis les plus forts, accompagnés de Pantani. Ils terminent à 5'41 de Jalabert. Zülle concède 17 secondes, la faute à une douleur au genou. Virenque termine plus loin à environ 1'.

A noter que Tonkov est un des grands perdants du jour, il concède 3'40, confirmant l'impression qu'il décline depuis 3 étapes, ressentant peut-être la fatigue du Giro.

Cette sublime victoire un 14 juillet laissera une telle trace que la Montée des Causses prendra plus tard à jamais le nom de Montée Laurent Jalabert.



Classement de l'étape


1. Laurent Jalabert (Fra) en 5h19'05" (moy : 41.839 km/h)
2. Massimo Podenzana (Ita) à 29"
3. Dario Bottaro (Ita) à 42"
4. Melchor Mauri (Esp) à 48"
5. Andrea Peron (Ita) à 1'30"
6. Marco Pantani (Ita) à 5'41"
7. Bjarne Riis (Dan)
8. Miguel Indurain (Esp)
9. Alex Zülle (Sui) à 5'58"
10. Laurent Brochard (Fra)
11. Ivan Gotti (Ita) à 6'18"
12. Tony Rominger (Sui)
13. Fernando Escartin (Esp)
14. Laudelino Cubino (Esp) à 6'30"
15. Claudio Chiappucci (Ita)
16. Paolo Lanfranchi (Ita)
17. Johan Bruyneel (Bel)
18. Richard Virenque (Fra)
19. Arsenio Gonzalez (Esp) à 6'46"
20. Laurent Madouas (Fra)
21. Vladimir Poulnikov (Ukr) à 7'01"
22. Viatcheslav Ekimov (Rus) à 7'09"
23. Beat Zberg (Sui) à 7'11"
24. Laurent Dufaux (Sui)
25. Hernan Buenahora (Col)


Classement général

Jalabert et Mauri gagnent 3 places, étant désormais 3 et 5e ce qui donne 3 ONCE dans les 5 premiers...


1. Miguel Indurain (Esp) en 52h46'51"
2. Alex Zülle (Sui) à 2'44"
3. Laurent Jalabert (Fra) à 3'35"
4. Bjarne Riis (Dan) à 6'00"
5. Melchor Mauri (Esp) à 7'56"
6. Tony Rominger (Sui) à 8'56"
7. Ivan Gotti (Ita) à 8'57"
8. Marco Pantani (Ita) à 12'38"
9. Fernando Escartin (Esp) à 14'20"
10. Claudio Chiappucci (Ita) à 14'59"
11. Richard Virenque (Fra) à 16'35"
12. Pavel Tonkov (Rus) à 16'36"
13. Laurent Madouas (Fra) à 17'22"
14. Erik Breukink (Hol) à 18'54"
15. Laurent Dufaux (Sui) à 19'43"
16. Paolo Lanfranchi (Ita) à 20'08"
17. Johan Bruyneel (Bel) à 20'58"
18. Alvaro Mejia (Col) à 21'42"
19. Mariano Rojas (Esp) à 25'35"
20. Laudelino Cubino (Col) à 27'01"
21. Bo Hamburger (Dan) à 30'30"
22. Vicente Aparicio (Esp) à 31'45"
23. Hernan Buenahora (Col) à 32'10"
24. Alberto Elli (Ita) à 32'15"
25. Viatceslav Ekimov (Rus) à 32'58"
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#3266445
Etape devenue quasi "légendaire", je l'avais vue en direct.

La marmite de la Once avait due bien fonctionner les jours précédents.
Très beau spectacle en tout cas.
Dernière édition par gradouble le 04 déc. 2020, 18:17, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par fred30
#3266540
J'aurais aimé assister à cette étape ... :cry:
Je me rappelle de Neil Stephens à l'époque Festina ... je le voyais comme un vrai bourrin qui écrasait les pédales. :rieur:

Ce dont je me rappelle surtout, c'est l'incertitude qui a pris place au soir de cette étape. Jalabert peut-il le faire ? A-t-il trop donné ? Plus de 5 minutes reprises au maillot jaune, je crois que l'on n'a pas vu ça depuis ...
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3267368
Stage 13 » Mendé › Revel (223k)


Nouvelle étape de transition sur le Tour avec une étape casse-pattes.

C'est parti tambour battant! Comme la veille, ça bagarre pour l'échappée et du coup, le peloton se scinde en deux !

Finalement, 4 fuyards sortent au km30, provoquant à l'arrière le regroupement général.
Nous avons là:
Hernan Buenahora (Kelme) mieux classé au CG à 32'
Bruno Cenghialta (Gewiss)
Lance Armstrong (Motorala)
Serguei Outschakov (Polti)

Dans un premier temps, les Lampre d'Abduzhaparov et les Telekom de Zabel tentent de contrôler l'écart mais abdiquent assez vite.
L'écart grimpe régulièrement et culmine à ... 18' au km161!!!

A 8 km de l'arrivée, Outschakov et Armstrong s'envolent dans la côte de Saint-Ferréol.
Les deux hommes se disputent la victoire d'étape et Outschakov, pourtant réputé moins rapide, l'emporte en résistant au retour d'Armstrong. Il inscrit ainsi son nom comme vainqueur d'étape des 3 GT!
Cenghialta termine 3e à 1' devant Buenahora.

Derrière, quelques contres se sont formés et Andreu, Hamburger, Ekimov notamment terminent 3 à 5' devant le peloton qui termine à 19'14.

A noter 4 abandons: Sean Yates, Thierry Laurent, le jeune Gilberto Simoni et surtout Pavel Tonkov, encore 12e du CG ce matin.
Sacrée journée pour le cyclisme russe: victoire d'étape d'Outschakov et abandon de Tonkov (après celui de Berzin).
Gille Delion termine hors délai.



Classement de l'étape


1. Serguei Outschakov (Ukr) en 5h50'45" (moy : 41.910 km/h)
2. Lance Armstrong (Usa)
3. Bruno Cenghialta (Ita) à 59"
4. Hernan Buenahora (Col)
5. Davide Perona (Ita) à 12'37"
6. Marco Milesi (Ita)
7. Frankie Andreu (Usa)
8. Bo Hamburger (Dan) à 15'08"
9. Viatcheslav Ekimov (Rus)
10. Bart Voskamp (Hol) à 16'16"
11. Bruno Cornillet (Fra) à 19'14"
12. Djamolidine Abdoujaparov (Ouz)
13. Erik Dekker (Hol)
14. Laurent Jalabert (Fra)
15. Gianmatteo Fagnini (Ita)
16. François Simon (Fra)
17. Miguel Indurain (Esp)
18. Andrei Tchmil (Rus)
19. Erik Zabel (All)
20. Bjarne Riis (Dan)


Classement général

A signaler le replacement de Buenahora qui reprend 19 de ses 32' de retard et prend place dans le top 10.


1. Miguel Indurain (Esp) en 58h56'50"
2. Alex Zülle (Sui) à 2'44"
3. Laurent Jalabert (Fra) à 3'35"
4. Bjarne Riis (Dan) à 6'00"
5. Melchor Mauri (Esp) à 7'56"
6. Tony Rominger (Sui) à 8'56"
7. Ivan Gotti (Ita) à 8'57"
8. Marco Pantani (Ita) à 12'38"
9. Hernan Buenahora (Col) à 13'55"
10. Fernando Escartin (Esp) à 14'20"
11. Claudio Chiappucci (Ita) à 14'59"
12. Richard Virenque (Fra) à 16'35"
13. Laurent Madouas (Fra) à 17'22"
14. Erik Breukink (Hol) à 18'54"
15. Bruno Cenghialta (Ita) à 19'37"
16. Laurent Dufaux (Sui) à 19'43"
17. Paolo Lanfranchi (Ita) à 20'08"
18. Johan Bruyneel (Bel) à 20'58"
19. Alvaro Mejia (Col) à 21'42"
20. Mariano Rojas (Esp) à 25'35"
21. Bo Hamburger (Dan) à 26'24"
22. Laudelino Cubino (Col) à 27'01"
23. Viatceslav Ekimov (Rus) à 28'52"
24. Vicente Aparicio (Esp) à 31'45"
25. Alberto Elli (Ita) à 32'15"
Par lolo5076
#3267520
CPTmatros a écrit :
07 déc. 2020, 13:21
Stage 13 » Mendé › Revel (223k)


Nouvelle étape de transition sur le Tour avec une étape casse-pattes.

C'est parti tambour battant! Comme la veille, ça bagarre pour l'échappée et du coup, le peloton se scinde en deux !

Finalement, 4 fuyards sortent au km30, provoquant à l'arrière le regroupement général.
Nous avons là:
Hernan Buenahora (Kelme) mieux classé au CG à 32'
Bruno Cenghialta (Gewiss)
Lance Armstrong (Motorala)
Serguei Outschakov (Polti)

Dans un premier temps, les Lampre d'Abduzhaparov et les Telekom de Zabel tentent de contrôler l'écart mais abdiquent assez vite.
L'écart grimpe régulièrement et culmine à ... 18' au km161!!!

A 8 km de l'arrivée, Outschakov et Armstrong s'envolent dans la côte de Saint-Ferréol.
Les deux hommes se disputent la victoire d'étape et Outschakov, pourtant réputé moins rapide, l'emporte en résistant au retour d'Armstrong. Il inscrit ainsi son nom comme vainqueur d'étape des 3 GT!
Cenghialta termine 3e à 1' devant Buenahora.

Derrière, quelques contres se sont formés et Andreu, Hamburger, Ekimov notamment terminent 3 à 5' devant le peloton qui termine à 19'14.

A noter 4 abandons: Sean Yates, Thierry Laurent, le jeune Gilberto Simoni et surtout Pavel Tonkov, encore 12e du CG ce matin.
Sacrée journée pour le cyclisme russe: victoire d'étape d'Outschakov et abandon de Tonkov (après celui de Berzin).
Gille Delion termine hors délai.



Classement de l'étape


1. Serguei Outschakov (Ukr) en 5h50'45" (moy : 41.910 km/h)
2. Lance Armstrong (Usa)
3. Bruno Cenghialta (Ita) à 59"
4. Hernan Buenahora (Col)
5. Davide Perona (Ita) à 12'37"
6. Marco Milesi (Ita)
7. Frankie Andreu (Usa)
8. Bo Hamburger (Dan) à 15'08"
9. Viatcheslav Ekimov (Rus)
10. Bart Voskamp (Hol) à 16'16"
11. Bruno Cornillet (Fra) à 19'14"
12. Djamolidine Abdoujaparov (Ouz)
13. Erik Dekker (Hol)
14. Laurent Jalabert (Fra)
15. Gianmatteo Fagnini (Ita)
16. François Simon (Fra)
17. Miguel Indurain (Esp)
18. Andrei Tchmil (Rus)
19. Erik Zabel (All)
20. Bjarne Riis (Dan)


Classement général

A signaler le replacement de Buenahora qui reprend 19 de ses 32' de retard et prend place dans le top 10.


1. Miguel Indurain (Esp) en 58h56'50"
2. Alex Zülle (Sui) à 2'44"
3. Laurent Jalabert (Fra) à 3'35"
4. Bjarne Riis (Dan) à 6'00"
5. Melchor Mauri (Esp) à 7'56"
6. Tony Rominger (Sui) à 8'56"
7. Ivan Gotti (Ita) à 8'57"
8. Marco Pantani (Ita) à 12'38"
9. Hernan Buenahora (Col) à 13'55"
10. Fernando Escartin (Esp) à 14'20"
11. Claudio Chiappucci (Ita) à 14'59"
12. Richard Virenque (Fra) à 16'35"
13. Laurent Madouas (Fra) à 17'22"
14. Erik Breukink (Hol) à 18'54"
15. Bruno Cenghialta (Ita) à 19'37"
16. Laurent Dufaux (Sui) à 19'43"
17. Paolo Lanfranchi (Ita) à 20'08"
18. Johan Bruyneel (Bel) à 20'58"
19. Alvaro Mejia (Col) à 21'42"
20. Mariano Rojas (Esp) à 25'35"
21. Bo Hamburger (Dan) à 26'24"
22. Laudelino Cubino (Col) à 27'01"
23. Viatceslav Ekimov (Rus) à 28'52"
24. Vicente Aparicio (Esp) à 31'45"
25. Alberto Elli (Ita) à 32'15"
autant l'étape d'avant m'avait marqué, que celle ci aucun souvenir
Avatar de l’utilisateur
Par fred30
#3267550
Je ne savais pas qu'Outshakov faisait partie des vainqueurs d'étape sur les 3 GT. :applaud:
C'est bien qu'aucun des gars du général n'ait roulé pour défendre sa place et empêcher Buenahora de remonter, si vous voyez ce que je veux dire.

Bon en même temps, il reste les Pyrénées, c'est un peu tôt pour défendre son top 15 ... :siffle:
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3268378
Stage 14 » Saint Orens de Gameville › Guzet-Neige (159k)



Premier rendez-vous pyrénéen aujourd'hui.
Au menu, 159 km avec le Port de Lers, le col d'Agnès, le col de Latrape et la montée de Guzet Neige.
Avant cet enchainement, il y a au moins 100 bornes de plat.

[J'ai le profil mais bug de Casimages je vous intègre cela plus tard]

Pas grand chose à signaler sur le plat à part que le temps est beau... Mais pour combien de temps?

Rezze(Aki), Robin (Festina) et Den Bakker (TVM) sont les premiers attaquants du jour.
Ils sont très vite oubliés lorsque Pantani décide de lancer les hostilités dès le Port de Lers, soit à 45 km de l'arrivée et avec encore 4 cols à franchir.

Et cette attaque a le mérite de décanter la course immédiatement. Riis tente de sortir puis Jalabert: le peloton explose.
Au sommet de Lers, Pantani compte 43" d'avance sur un trio Riis, Zülle, Indurain et un peu plus d'1' sur Jalabert, Virenque étant intercalé.
Tout ce beau monde se regroupe dans la descente à l'exception de Pantani, parti pour un nouvel exploit de légende.

Soudain, les conditions se dégradent subitement. Point de weather protocol on y va à fond !!

Un coureur tente un contre dans Agnès, deuxième difficulté de la journée et il s'agit du bluffant Laurent Madouas! Très vite, il creuse sur le groupe Maillot Jaune dans lequel il y a tous les favoris (Aparicio, Indurain, Zulle, Jalabert, l'étonnant Stephens, Mauri, Riis, Virenque, Gotti, Lanfranchi, Hamburger, Mejia, Buenahora et Chiappucci, notamment).
Rominger ne figure pas en revanche dans ce groupe et perd régulièrement du temps.

Au pied de Guzet Neige, Pantani a bien creusé puisqu'il compte 55" sur Madouas et 2' sur le groupe Maillot Jaune.

Le pied est assez roulant (il me semble) et correspond au col de Latrape, début de Guzet Neige. Donc il y a comme un statu quo.

A 5 km de l'arrivée, Riis tente une nouvelle fois sa chance.
Il est repris à 2,5 km de l'arrivée par un duo Gotti/Indurain. Zülle revient aussi, plus difficilement.
Jalabert et Virenque sont un peu dans le dur.

Pantani, lui, s'offre tranquillement une deuxième victoire d'étape. Un nouvel exploit mémorable dans des conditions apocalyptiques.
Il a encore un peu creusé dans la montée finale puisqu'il s'impose avec 2'31 d'avance sur Madouas, qui a pratiquement été rejoint par Indurain, Zülle, Gotti et Riis, arrivés dans cet ordre.
Jalabert et Virenque arrivent ensemble et limitent la casse, comptant un débours de 49".
Rominger concède plus de 3'.


Classement de l'étape


1. Marco Pantani (Ita) en 4h29'08" (moy : 36.562 km/h)
2. Laurent Madouas (Fra) à 2'31"
3. Miguel Indurain (Esp)
4. Alex Zülle (Sui) à 2'33"
5. Ivan Gotti (Ita) à 2'35"
6. Bjarne Riis (Dan)
7. Laurent Jalabert (Fra) à 3'24"
8. Richard Virenque (Fra)
9. Claudio Chiappucci (Ita)
10. Paolo Lanfranchi (Ita) à 3'26"
11. Bo Hamburger (Dan) à 3'28"
12. Fernando Escartin (Esp)
13. Laurent Brochard (Fra) à 3'51"
14. Gabriele Colombo (Ita) à 3'55"
15. Melchor Mauri (Esp) à 3'59"
16. Hernan Buenahora (Col)
17. Tony Rominger (Sui) à 5'38"
18. Vicente Aparicio (Esp) à 6'14"
19. Vladimir Poulnikov (Ukr) à 6'21"
20. Massimiliano Lelli (Ita)


Classement général

Riis se rapproche de Jalabert pour la course au podium.
Pantani remonte au 7e rang.

1. Miguel Indurain (Esp) en 63h28'29"
2. Alex Zülle (Sui) à 2'46"
3. Laurent Jalabert (Fra) à 4'28"
4. Bjarne Riis (Dan) à 6'04"
5. Ivan Gotti (Ita) à 9'01"
6. Melchor Mauri (Esp) à 9'24"
7. Marco Pantani (Ita) à 10'07"
8. Tony Rominger (Sui) à 12'03"
9. Fernando Escartin (Esp) à 15'17"
10. Hernan Buenahora (Col) à 15'23"
11. Claudio Chiappucci (Ita) à 15'52"
12. Laurent Madouas (Fra) à 17'22"
13. Richard Virenque (Fra) à 17'28"
14. Paolo Lanfranchi (Ita) à 21'03"
15. Bruno Cenghialta (Ita) à 23'50"
16. Alvaro Mejia (Col) à 26'12"
17. Bo Hamburger (Dan) à 27'21"
18. Erik Breukink (Hol) à 27'24"
19. Mariano Rojas (Esp) à 32'22"
20. Viatcheslav Ekimov (Rus) à 35'22"
21. Vicente Aparicio (Esp) à 35'28"
22. Laurent Dufaux (Sui) à 39'50"
23. Arsenio Gonzalez (Esp) à 40'31"
24. Federico Muñoz (Col) à 41'08"
25. Laurent Brochard (Fra) à 42'53"


Allez messieurs demain c'est journée de repos. :jap:
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3268415
El_Pistolero_07 a écrit :
10 déc. 2020, 16:49
Ah ben je pensais que Pantani avait gagné de manière classique, attaque dans le dernier col, mais pas du tout ! Elle devait être sympa la fin de cette étape ! Tu peux me dire où tu l'as vue ?
Tu trouveras tout ton bonheur dans la chaine Youtube de David Dugué.
Y a absolument tout avec commentaires d'époque.
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#3268424
El_Pistolero_07 a écrit :
10 déc. 2020, 16:49
Ah ben je pensais que Pantani avait gagné de manière classique, attaque dans le dernier col, mais pas du tout ! Elle devait être sympa la fin de cette étape ! Tu peux me dire où tu l'as vue ?
Le pire, c'est qu'à l'époque ce n'était pas si exceptionnel que cela.
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3268450
marcella a écrit :
10 déc. 2020, 20:06
Ce n'est pas ce jour-là qu'il avait été au bord de l'abandon, il avait été ramené par 2 gregarii, après avoir chuté en tout début d'étape.
Je ne crois pas avoir vu cela mais cette histoire me dit quelque chose...
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
Groupama - FDJ 2021

En fait je suis d'accord avec vous c'étai[…]

Au moins il était là, ce qui n'&ea[…]

Cyclisme et télévision 2021

En fait, on passe d'une diffusion en clair pou[…]

Comme dit par certains, Pinot est à sa plac[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site