Le forum dédié aux fans d'histoire du cyclisme, de palmarès de coureurs, de courses, mais aussi de nombreux jeux organisés par nos animateurs. Vous retrouverez aussi ici les débats autour du cycle historique mis en place par David

Modérateur : Modos HP

#2745967
Je vais vous partager un classement mi-subjectif mi-factuel (quand même beaucoup plus factuel que subjectif) sur les meilleurs coureurs de "grandes courses par étapes de l'ère rebellinienne". Ce classement ne s'intéresse qu'au coureurs qui ont réussi des top 10 sur les très grandes courses par étapes (les 3 GT, TDS, Dauphiné) depuis 1992. Leur performances brutes sont rehaussées par leurs résultats sur d'autres courses "pour grimpeurs" du calendrier, ce qui donne des résultats parfois un peu étonnants, mais j'y tenais. Je voulais absolument tenir compte des performances de Nibali, Valverde ou Vinokourov dans les classiques, et du coup d'autres en profitent un peu trop (Bartoli, Bettini, Rebellin, Jalabert...) mais tant pis. J'aime bien faire ce genre de trucs alors... Je vais poster ça dans un nouveau topic.
#2998314
Booze a écrit :
30 janv. 2018, 13:10
Valverde est clairement un phénomène. Sa polyvalence et sa permanence au plus haut niveau lui accorde une place à part pat rapport à ses contemporains. Je le place clairement au-dessus de Contador qui a dominé les GT, mais délaissait d'autres dimensions du cyclisme.

Valverde, comme Hinault ou Kelly, est un coureur dominant dans le sens où il est une menace sur chaque course sur laquelle il s'aligne.

Celui qui s'en approche le plus actuellement est Sagan, le show en plus. Malheureusement celui-ci gagne trop peu. J'espère le voir enfiler les classiques dansla deuxième partie de sa carrière. Ce gars-là est le plus gros talent que j'ai vu courir. Autant GVA est laborieux et efficace, autant Sagan est romantique et maladroit. Un talent pur. Capable de tout. Ce mec faisait quand même top 10 du Tour de Californie, 12ème du Romandie et 16 de Paris-Nice à à peindre 20 ans. Comme Valverde, il est fait pour le vélo. Il est le vélo.

A la réflexion, je vais mettre Sagan comme plus grande coureur du siècle en cours. Pour ce qu'il a fait. Pour ce qu'il fera. Pour ce qu'il aurait pu faire. Ce gars avait tout dans les cuisses. Il aurait pu faire sans problème une carrière à la Mollema. Il a choisi les classiques parce qu'elles correspondaient sans doute mieux à ses multiples qualités, mais aussi parce qu'elles correspondaient à ses envies, à sa conception du cyclisme et à son tempérament. Il dégage une telle présence, un telle animalité qu'il représente pour moi le cycliste alpha. Chose qui ne gâche rien, il a l'élégance de ne pas en rajouter, de ne pas en jouer. À la grande différence d'un Cancellara qui monetisait son talent et palmarès en pouvoir. Cancellara était un Parrain; Sagan est une force tranquille. Au-dessus de tout. Sans doute trop au-dessus de tout pour concrétiser tout son potentiel. C'est la malédiction des génies. Ils planent au-dessus des contigences matérielles et des exigences du réel.
Comme quelqu'un l'a dit, texte très bien écrit.
Pour autant je ne pourrai jamais être d'accord avec la 1ère phrase. Querelle de clochers me direz-vous ? Peut-être, mais placer Valverde au dessus de Contador n'est recevable qu'au nombre de victoires sur le palmarès total, et parce qu'il a su gagner un GT malgré le fait d'être plutôt coureur de classique.
La comparaison avec Kelly et Hinault me dérange aussi, tout simplement parce que ces deux-là ... attaquaient pour gagner ! eh oui, pour marquer l'histoire, il ne suffit pas de gagner, il faut y mettre la manière. (c'est pour ça qu'en revanche je te suis sur Sagan, un vrai seigneur. Pourrait gagner au sprint, mais ne l'a fait que sur les championnats du monde, et encore, pas à Richmond 2015 - lui marque l'histoire du vélo.) Or, aucune victoire de Valverde ne me reste en mémoire, vu que ce sont toutes les mêmes ... à part la Clasica San Sebastian 2014 peut-être. Le garçon aura su capitaliser sur sa pointe de vitesse, en + d'être très endurant. Bon, ok ... depuis que le post a été crée il a été champion du monde. J'imagine que pour l'ensemble de son oeuvre, il le mérite. Mais quelqu'un a-t-il déjà vibré devant ce coureur ? Moi jamais. Et je n'évoque pas Puerto dans mon analyse. Je ne sais pas si mon post sera lu, vu que j'arrive sur un sujet évoqué il y a plus d'un an. Aucune animosité envers lui ni ceux qui l'aiment, mais je pense qu'on le voit beaucoup trop beau.
#3000987
Je serai plutot de l' avis de Tuco, Valverde est pour moi le meilleur sur les 15 dernières années.

Il a du terminer 7 ou 8 fois dans le TOP 3 mondial à la fin de la saison en portant une pancarte énorme, sa régularité impressionnante fait de lui le numéro un à mes yeux.

En 2003 il termine sur le podium de la Vuelta, en 2015 il termine sur le podium du Tour, en 2016 il termine sur le podium du Giro.

Pour quelqu' un dont le point faible est peut etre la très haute montagne ça laisse reveur, un podium sur chaque GT avec une seul participation sur le Giro.

Une quinzaine d' année à ce niveau, de Février à Septembre ça n' a pas d' équivalent.

Meme cette année, septième de MSR et huitième du Ronde en ayant très peu couru ses courses, lui le spécialiste des Ardennaises, ça en dit long sur sa polyvalence.

Son nombre de podium au championnat du monde résume parfaitement sa carrière, il lui manquera peut etre une année ou il aurait été ultra dominateur toute la saison comme en 2017 ou tout s' est arreté le jour du prologue du Tour.

Il s' en ait fallu de peu pour qu' il gagne le Tour, peut etre en 2006 l' année de la victoire de Landis ou en 2017 ou il était irrésistible.
Quand on voit Landis, Riis, Sastre, Thomas, Wiggins au palmares, on ne peut s' empecher de penser que les planètes ne se sont jamais alignées au bon moment car c' est un coureur plus talentueux que ceux là.

Le Tour cannibalise tout, et il a souvent manqué de réussite sur cette course un peu trop nerveuse pour un gars comme lui qui n' aime pas trop frotté.

Il lui manquera toujours ce graal du cyclisme pour en faire le numéro un incontestable. Lui aussi a bien souffert de l' hégémonie Sky sur sa deuxième moitié de carrière.

Entre cette équipe qui survole le Tour et le Texan il aura pas réussi à trouver l' ouverture une fois.

Ullrich aurait probablement fait un beau triple ou quadruple vainqueur du Tour comme Valverde aurait pu etre un beau double vainqueur, ça aurait été plus logique.

Basso aussi aura raté le coche . C' est la beauté du sport, il y a toujours une part de réussite surtout en cyclisme. Il fera partie de ces très grnds coureurs qui n' ont jamais gagné le Tour... Normalement.

Edit: Armstrong et Froome que personne n' a vu venir avant leur 27 ans ont changé beaucoup de destins à eux d' eux avec leur 11 victoires et 3 podiums cumulés en 20 ans.
#3002342
tuco a écrit :
03 mai 2019, 12:13
en tout cas, depuis Kelly-Hinault, il est (selon moi) incontestable que les 3 meilleurs sont, dans l'ordre que vous voulez, Gilbert, Nibali et Valverde.

La diversité du palmarès est pour moi le vrai critère du grand champion.
Ok avec ça. Je mettrai presque Nibali devant Valverde et Gilbert, parce qu'il a remporté les 3 GT et 2 monuments très différents. Mais Jalabert et Indurain étaient monstrueux également. Jalabert a remporté Milan San Remo, la Flèche, la Lombardie, la Vuelta, Paris Nice, le Pays Basque, la Romandie, la Catalogne, le Mondial clm, très longtemps n°1 UCI.

Pour moi, Jalabert et Indurain ( 7GT dont 5 Tour, tout de même), avec des caractéristiques très différentes, sont au niveau de Valverde, Nibali et Gilbert. Mais en dessous d'Hinault, et même de Kelly, 2 "bêtes" capables de gagner PARTOUT, et dans tous les registres (montagne, semi-montagne, plaine, pavés, sprint, contre-la-montre, chrono en côte, prologue).
#3002432
Nonoms a écrit :
05 févr. 2018, 18:33
Je me lance à la louche car je ne connais pas tous les palmarès sur le bout des ongles.

- Palmarès absolu :
Bartoli 5
Bettini 7
Boonen 7
Cancellara 7
Contador 6
Cipo 4
Gilbert 6
Indurain 8
Jalabert 5
Museeuw 6
Nibali 6
Pantani 2
Valverde 6
Zabel 3

- Diversité du palmarès :
Bartoli 5
Bettini 6
Boonen 5
Cancellara 6
Contador 6
Cipo 3
Gilbert 6
Indurain 5
Jalabert 5
Museeuw 4
Nibali 7
Pantani 2
Valverde 5
Zabel 2

- Romantisme/panache :
Bartoli 9
Bettini 9
Boonen 7
Cancellara 8
Contador 8
Cipo 5
Gilbert 9
Indurain 5
Jalabert 6
Museeuw 7
Nibali 8
Pantani 10
Valverde 4
Zabel 4

- Science de la course :
Bartoli 7
Bettini 9
Boonen 6
Cancellara 7
Contador 8
Cipo 7
Gilbert 6
Indurain 7
Jalabert 7
Museeuw 6
Nibali 7
Pantani 6
Valverde 10
Zabel 5

- Potentiel physique :
Bartoli 7
Bettini 7
Boonen 7
Cancellara 9
Contador 7
Cipo 9
Gilbert 7
Indurain 8
Jalabert 6
Museeuw 7
Nibali 6
Pantani 9
Valverde 6
Zabel 6

- Style :
Bartoli 10
Bettini 5
Boonen 7
Cancellara 7
Contador 6
Cipo 8
Gilbert 6
Indurain 6
Jalabert 5
Museeuw 6
Nibali 7
Pantani 8
Valverde 9
Zabel 5


Je me rends compte que c'est très dur et que ça reste très subjectif quand même. Je vais quand même additionner pour le fun.

Bartoli 43
Bettini 43
Boonen 39
Cancellara 44
Contador 41
Cipo 36
Gilbert 40
Indurain 39
Jalabert 34
Museeuw 36
Nibali 41
Pantani 37
Valverde 40
Zabel 25

Voici donc le résultat de mon classement qui ne veut pas dire grand chose:
1. Cancellara
2. Bartoli / Bettini
4. Contador / Nibali
6. Gilbert / Valverde
8. Boonen / Indurain
10. Pantani
11. Cipo / Museeuw
13. Jalabert
14. Zabel

Après si on est beaucoup à le faire, peut-être arriverons nous à un consensus.
Ce post me donne l'envie de savoir combien parmi ceux-là sont dignes d'un TOP25 de tous les temps, sans doute 3, et peut-être 4, mais je serais surpris d'en admettre un 5e.

Je vais lancer un appel au consensus historique dans les prochains jours, même si l'estimation des champions des années plus anciennes, n'est pas attirante pour tout le monde. Je ne vois bien sûr que Merckx se détacher nettement, mais ensuite en se basant presque exclusivement sur les plus grandes victoires, rien n'est évident. La variété des courses est plus grandes aujourd'hui, pour les plus anciens champions il ne faudra pas négliger les victoires à répétition sur un ou deux monuments, les Italiens entre autres ne vinrent que tardivement sur les grandes classiques au-delà des Alpes. Ils ne doivent pas être pénalisé pour une accumulation de succès sur San-Remo et le Lombardie.

Je suis d'accord pour dire que pour les années récentes, Valverde est un digne successeur de Kelly. :jap:
#3002436
je ne suis pas d'accord pour Jaja et Indurain. Indurain, c'est 0 grandes classiques, et Jaja, c'est une vuelta à l'époque ou c'était une course de second rang, assez peu de classiques, et surtout une palanquée de courses à étapes. ça m'excite moins, dsl :spamafote:



mais bon, dans dix ans on saura bien que le meilleur c'est Mathieu ou Remco :love:


sans blague, quand j'ai vu courir MVDP sur les classiques cette saison, j'ai eu l'impression de voir Merckx. Un gars avec une telle puissance ne PEUT PAS être mauvais sur les GT. Il a les reins de Hinault, ce mec, c'est pas possible autrement :love: :love: :love:
#3002615
pierrefromalsace a écrit :
06 mai 2019, 15:12
zwhisop a écrit :
06 mai 2019, 11:23
Froom Wiggins Thomas??
J'espère que tu rigoles ?
Pour Wiggins et Thomas, clairement la question ne se pose pas.
En revanche, Froome figure, au bas mot, dans les 5 meilleurs coureurs depuis Hinault/Kelly avec Indurain, Contador, Valverde et Nibali.
Les jeux de runnz nous le rappellent d'ailleurs souvent !
#3002654
Pour moi, quand tu gagnes 5 Tour et réalise 2 doublés Giro-Tour, tu fais oligatoirement partie du top 20 des meilleurs coureurs de l'histoire. :spamafote:

D'ailleurs, Indurain est le seul coureur post-Kelly que je place à coup sûr dans ce Gotha. Tous les autres sont de très grands coureurs, mais j'ai du mal à les placer au niveau des "Géants des GT" ou des "Géants des Classiques".

Ces 25 dernières années, on a eu droit à de très grands "spécialistes" (des Flandriennes, des Ardennaises), mais pas à des "Empereurs" capables d'exprimer leur talent sur les 5 monuments. Kelly n'a pas remporté les Flandres, mais il a terminé 3 fois second de cette course, et à 2 reprises (84 et 86) après avoir dominé l'épreuve (il a remporté les 4 autres au moins 1 fois). Par contre, Froome est bien "l'homme à battre", sur les GT, depuis 2013. S'il remporte un 5è Tour, faudra bien (à contre-coeur) lui trouver une place auprés des Géants.

(je rajoute que les grandes courses par étapes hors GT, pour moi, elles comptent aussi un peu, même si c'est à un niveau moindre que les GT et les monuments . Merckx et Anquetil cherchaient absolument à remporter Paris-Nice, par exemple, et Hinault regrettait de ne jamais y être parvenu)
Dernière édition par biquet le 06 mai 2019, 20:15, édité 1 fois.

Belle synthèse. :jap: Donc en rés[…]

Logan Currie ça va pas être de la p&a[…]

Astana Pro Team 2019

Dernière étape de la Vuelta aujourd'[…]

... Une image tout de même du podium final[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site