Le forum dédié aux fans d'histoire du cyclisme, de palmarès de coureurs, de courses, mais aussi de nombreux jeux organisés par nos animateurs. Vous retrouverez aussi ici les débats autour du cycle historique mis en place par David

Modérateur : Modos HP

  • Page 4 sur 9
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 9
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#3344891
Patrick Chêne a bien du mal à cacher son fanboyisme pour Lemond.

Mais chez moi aussi on est content;
mes parents aiment le ricain; du coup, moi aussi; vu que c'est mon premier Tour;
je viens de le décider, pour moi Lemond sera le gentil (comme Luke Skywalker ou Marty MacFly) et Fignon le méchant :wink:

N'empêche 73 bornes de chrono, tout seul sous la flotte et vent de face :love:
Et ces écarts!!!
Au bout de 5 étapes, le ménage est fait.
Par fred30
#3344899
Xav_38 a écrit :
23 juin 2021, 15:04
Après cette première semaine, et après avoir lu tout les jours l'équipe durant le Giro pour y lire cette belle victoire de Fignon, j'y crois à 100% pour Fignon. Je suis hyper confiant, il va rentrer dans la catégorie des triples vainqueurs du Tour.

Autant j'ai eu du mal avec lui quand il a osé battre Hinault en 1984, autant cette année je suis à fond derrière Fignon. Et puis ça fait déjà 3 année où ce ne sont pas des français qui gagnent au général sur le Tour, ça commence à paraitre long.
La dernière fois que l'attente a été si longue, c'était par la faute de Merckx : le champion des champions. :reglement:
C'est vrai qu'on n'a pas l'habitude !

Bon sinon, moi j'ai 4 ans, et le cyclisme n'est pas du tout dans mes préoccupations.
Je découvre la maternelle et je n'aime pas trop. Surtout, je me débats avec une santé très fragile : bronchite et crise d'asthme à répétitions.
Vous croyez que j'ai un avenir dans le vélo ?
:elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3344926
fred30 a écrit :
23 juin 2021, 19:27

Bon sinon, moi j'ai 4 ans, et le cyclisme n'est pas du tout dans mes préoccupations.
Je découvre la maternelle et je n'aime pas trop. Surtout, je me débats avec une santé très fragile : bronchite et crise d'asthme à répétitions.
Vous croyez que j'ai un avenir dans le vélo ?
:elephant:
Oui, à condition que tu n'y touches pas avant tes 20 ans. :super:
Avatar de l’utilisateur
Par _JacLaffite
#3344935
LeMond c'est un feu de paille. Sur le Giro il a gagné le dernier chrono, mais en montagne il n'était nulle part. Aucune chance.
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3344939
_JacLaffite a écrit :
23 juin 2021, 20:45
LeMond c'est un feu de paille. Sur le Giro il a gagné le dernier chrono, mais en montagne il n'était nulle part. Aucune chance.
D'accord avec toi, je ne vois pas comment il pourrait passer la montagne.
Par -Vélomen-
#3344965
Delgado très fort !

Je ne pensais pas qu'il était aussi bon rouleur. Je le voyais comme un pur grimpeur, ou presque.

Très peu d'écarts entre les 3 premiers alors que le clm faisait 1h40 !! :ouch: :ouch:
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3344975
-Vélomen- a écrit :
23 juin 2021, 23:22
Delgado très fort !

Je ne pensais pas qu'il était aussi bon rouleur. Je le voyais comme un pur grimpeur, ou presque.

Très peu d'écarts entre les 3 premiers alors que le clm faisait 1h40 !! :ouch: :ouch:
Attention quand même : les conditions météos lui ont été très favorables, surtout par rapport à LeMond et Fignon.
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#3344991
Content pour LeMond, après ses déboires liés à son accident de chasse. Il devrait être juste en montagne, mais sur sa classe, je le vois dans le top5.


PS et HS : n'empêche que lui entre le coup de fusil et l'arrivée de l'EPO, il a quand même pas eu de chance pour sa carrière, il l'a bien optimisée.
Avatar de l’utilisateur
Par manu74annecy
#3345084
-Vélomen- a écrit :
23 juin 2021, 23:22
Delgado très fort !

Je ne pensais pas qu'il était aussi bon rouleur. Je le voyais comme un pur grimpeur, ou presque.

Très peu d'écarts entre les 3 premiers alors que le clm faisait 1h40 !! :ouch: :ouch:
C'était le bon vieux temps avant que Miguel sorte son "espada"
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3345092
6ème étape : RENNES-FUTUROSCOPE, 259 km
vendredi 7 juillet 1989


- La première attaque lance quatorze coureurs en tête au km 39 : Jacobs, Wegmüller, Rué, Maassen, Casado, Earley, Sorensen, Colotti, Manders, Van Vooren, Van Hooydonck, Leleu, Maechler, Pedersen. Leur avance atteint 40", mais le peloton les rejoint rapidement sous l'impulsion des ADR.
- Pélier sort au km 93 et le peloton ne réagit pas. Leleu s'intercale au km 95, mais il est absorbé presque aussitôt.
Pélier, lui, continue d'augmenter son avance, motivé par la présence de ses parents sur l'étape.
- L'écart culmine à 17'20" au km 175. :w00t: Dès lors le peloton accélère, sous l'impulsion d'abord des ADR puis des Panasonic.
Pélier commence alors à perdre du terrain : 11' au km 205, 7' au km 230.
- Il passe à 20 km de l'arrivée avec 5'25" d'avance sur Tolhoek, lequel sera aussitôt repris, et 6' sur le peloton.
Joël Pélier résiste dans les derniers kilomètres, malgré le vent et la pluie, et l'emporte. Il sera très ému à l'arrivée.
Lemond conserve le maillot jaune.
Pensec, lui, a chuté et à perdu toute chance de bien figurer au CG en lâchant plus de 11' sur cette étape.
Quant au maillot à pois T.Claveyrolat, il est en sursis, victime et souffrant de la même chute

Classement de l'étape :
1. Joël Pélier (Fra) en 6h57'45" (moy : 37.199 km/h)
2. Eddy Schurer (Hol) à 1'34"
3. Eric Vanderaerden (Bel) à 1'36"
4. Adri Van der Poel (Hol)
5. Rudi Dhaenens (Bel)
6. Eddy Planckaert (Bel)
7. Etienne De Wilde (Bel)
8. Marc Sergeant (Bel)
9. Phil Anderson (Aus)
10. Steven Rooks (Hol)

Le CG est inchangé

Les classements annexes :
Maillot vert
1. Soren Lilholt (Dan) 91 pts
2. Sean Kelly (Irl) 90
3. Jesper Skibby (Dan) 63
4. Phil Anderson (Aus) 63
5. Etienne De Wilde (Bel) 62
6. Acacio Da Silva (Por) 55
7. Joël Pélier (Fra) 51
8. Giovanni Fidanza (Ita) 51
9. Rudy Dhaenens (Bel) 43
10. Thierry Marie (Fra) 41
Kelly se positionne en grand favori

Montagne :
1. Thierry Claveyrolat (Fra) 26 pts
2. Roland Le Clerc (Fra) 16
3. Acacio Da Silva (Por) 12
4. Sean Kelly (Irl) 7
5. Pascal Poisson (Fra) 7
6. Soren Lilholt (Dan) 7
7. Gert-Jan Theunisse (Hol) 7
8. Joël Pélier (Fra) 4
9. Mauro Gianetti (Sui) 4
10. Jan Siemons (Hol) 2

Classement de la performance :
1. Acacio Da Silva (Por) 82 pts
2. Soren Lilholt (Dan) 78
3. Sean Kelly (Irl) 75
4. Joël Pélier (Fra) 59
5. Roland Le Clerc (Fra) 40

Les védéos :
Le journal du Tour


L'étape
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#3345271
Je m'en rappelle très bien, peut-être la première étape de ma vie que j'ai suivi en direct :love:

Je n'avais pas compris pourquoi Joël Pélier n'avait pas le maillot jaune, alors qu'il avait gagné l'étape. Vraisemblablement, un truc m'échappait :reflexion:
Avatar de l’utilisateur
Par Booze
#3345319
Je suis encore dans ma première décennie, et, hier, mon oncle - vivant dans la région grenobloise - m'a confié que sa jeune voisine lui avait révélé que l'ambiance n'était pas au beau fixe chez Fagor. Roche et un des DS ont failli se cogner dessus en début de Tour. Je ne sais pas trop quoi penser de cette information et des conséquences éventuelles de cette situation sur la course.
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3345365
Booze a écrit :
24 juin 2021, 22:10
Je suis encore dans ma première décennie, et, hier, mon oncle - vivant dans la région grenobloise - m'a confié que sa jeune voisine lui avait révélé que l'ambiance n'était pas au beau fixe chez Fagor. Roche et un des DS ont failli se cogner dessus en début de Tour. Je ne sais pas trop quoi penser de cette information et des conséquences éventuelles de cette situation sur la course.
A peine 10 ans et déjà dans le secret des dieux. :green:
Avatar de l’utilisateur
Par manu74annecy
#3345492
Alain Vernon pour nous commenter l'étape du jour dans un résumé parfois d'une longueur monotone.
Je me souvenais de Jean Mamère, Thierry Blancot, mais pas de lui, je l'associais toujours au reportage sur l'olympisme sur stade 2.
Bref, un des derniers des mohicans d'antenne 2 qui a connu des déboires l'an passé après les révélations de Clémentine Sarlat. Gégé, Chalumeau, Montel ont disparu il y a peu finalement
Maintenant, qui reste t'il hormis Nelson l'immortel? même
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3345524
7ème étape : POITIERS-BORDEAUX, 258.5 km
samedi 8 juillet 1989

Allez, après 259 km hier, 258.5 km aujourd'hui :cheval:
- Sous la pluie, le peloton roule longtemps à faible allure, contrarié par un vent de côté. La première attaque intervient au km 131 où un démarrage de Van Hooydonck,
repris aussitôt, provoque des éventails.
- Au km 141, une bordure se dégage, et comprend 13 hommes : Marie, Poels, Nijdam, Dhaenens, Hanegraaf, Maassen, Anderson, Fidanza, Planckaert, Lubberding, Casado, Pedersen & Hodge. Ils sont repris au km 157, mais aussitôt, Poels, Frison et Hodge repartent. Le vent provoque encore fréquemment des bordures et des chutes retardent plusieurs coureurs, dont Kelly et Alcala, qui reprennent rapidement leur place.
- Les trois échappés creusent l'écart, malgré le tempo imprimé au peloton par les Panasonic. Poels, Frison, Hodge comptent au maximum 4'45" au km 195 puis l'écart faiblit.
Poels et Hodge sont rejoints au km 228, alors que Frison insiste, mais il est repris à 23 km de l'arrivée.
- Les attaques se multiplient dans les 20 derniers kilomètres. Les Panasonic assurent de gros efforts pour tenir le peloton. A 2 km de la ligne, Bauer, Colotti, De Wilde, Tolhoek & Nijdam surgissent. Concours de grosses cuisses !Mais Nijdam se relève :ouch: et Etienne De Wilde l'emporte in extremis. Parmi les lâchés de la fin de course, Pélier, vainqueur la veille, et Claveyrolat avec un poignet fracturé. Kelly prend le maillot vert, le CG ne bouge pratiquement pas

1. Etienne De Wilde (Bel) en 7h21'57" (moy : 35.094 km/h)
2. Jean-Claude Colotti (Fra)
3. Patrick Tolhoek (Hol) à 2"
4. Steve Bauer (Can)
5. Jean-Paul Van Poppel (Hol) à 4"
6. Peter Pieters (Hol)
7. Giovanni Fidanza (Ita)
8. Mathieu Hermans (Hol)
9. Johan Museeuw (Bel)
10. Eddy Planckaert (Bel)


Les védéos :
L'étape


Le journal du Tour :
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3345820
8ème étape : LA BASTIDE D'ARMAGNAC-PAU, 157 km
dimanche 9 juillet 1989



- Lilhot est le premier attaquant, au km 12 en vue des 2 "catch" pour les points de bonifications pour le maillot vert, qu'il a laissé à Kelly, la veille, à Bordeaux.
Mais c'est Talen, maillot rouge leader du classement des Catch qui ramène le peloton sur le Danois. Dès lors, l'allure est très rapide, les attaques nombreuses,
et Gaston et Cornillet sont victimes d une chute, mais ils réintègrent leur place.
- De très nombreuses tentatives se succèdent à l'occasion des sprints richement dotés. Vichot tente une sortie, mais ce sont Caritoux, Earley & Wilson
qui trouvent l'ouverture au km 65. Louviot entame une longue poursuite solitaire derrière les trois échappés qu'il rattrape à Riscle (km 86).
- L'équipe ADR s'organise, mais l'écart reste longtemps stabilisé aux alentours de 2'30" en faveur des 4 attaquants. Ils ne tiennent plus qu'une minute à 20 km de Pau.
Louviot démarre seul à 13 km de l'arrivée. Ils se maintient une dizaine de secondes devant Caritoux, Earley et Wilson, alors que Bezault & Tebaldi se sont lancés à leur poursuite.
- La bagarre est intense dans les rues de Pau. Louviot est repris à 2 km du but, Bezault et Tebaldi se rapprochent, mais manquent d'un souffle la jonction.
Earley parvient à se dégager dans les derniers hectomètres et l'emporte.
Le peloton termine sur ses talons, pas de changement notable au CG

1. Martin Earley (Irl) en 3h51'26" (moy : 40.702 km/h)
2. Eric Caritoux (Fra) à 4"
3. Michael Wilson (Aus)
4. Philippe Louviot (Fra) à 6"
5. Laurent Bezault (Fra) à 8"
6. Valerio Tebaldi (Ita)
7. Steven Rooks (Hol) à 18"
8. Sean Kelly (Irl) à 20"
9. Etienne De Wilde (Bel)
10. Rudi Dhaenens (Bel)

Les védéos :
Le Journal du Tour


L'étape


Demain, la montagne...enfin ! :pompom: :metalhead:
1ère des 2 étapes pyrénéennes
LeMond va-t-il tenir le choc ? Delgado va-t-il se lancer dans de grandes maoeuvres ? Robert Chapatte va-t-il se calmer sur la boisson ?
Par brunobasto
#3346137
On est allé voir les coureurs à l'arrivée à Bordeaux Lac juste après le sas la ligne franchie...

Frappé de voir la petite taille de Mottet et les frêles épaules de Kelly...
Avatar de l’utilisateur
Par levrai-dufaux
#3346758
AlbatorConterdo a écrit :
18 juin 2021, 23:15
-Vélomen- a écrit :
18 juin 2021, 23:07
Top ce topic avec les vidéos !! :applaud: :super:

Le 1er Tour de Patrick Chêne à l'antenne.

Pas connu ce Tour en live (encore que... j'avais un an, et mon père l'a regardé, donc je ne devais pas être loin de la TV ! :hehe: ) mais j'ai l'impression que c'est THE Tour non ?

Le Tour mythique par excellence, c'est le Tour 1989 non ?
Sans trop vouloir spoiler :elephant: , c'est un des Tour qui a la plus grande popularité, peut être le préféré des médias et du public.
C'est aussi un des 1ers tours que j'ai suivi tout du long, mais j'avais commencé avant déjà avec les éditions 86 et 87 (en vacances en 88), et personnellement, j'ai un faible pour celui de 1987.
Sans rabaisser nullement le TDF 1989, je dirais que "LE" Tour mythique par mythique, ça reste quand même l'édition 1964. Je ne l'ai pas vécu personnellement donc difficile de comparer mais ce Tour regorge d'anecdotes et d'épisodes légendaires, sans parler de l'engouement populaire extraordinaire qu'il a suscité. Pour reprendre la formule de Goddet, il reste vraiment le "Tour des Tours".
Avatar de l’utilisateur
Par levrai-dufaux
#3346766
gradouble a écrit :
23 juin 2021, 19:05
Patrick Chêne a bien du mal à cacher son fanboyisme pour Lemond.

Mais chez moi aussi on est content;
mes parents aiment le ricain; du coup, moi aussi; vu que c'est mon premier Tour;
je viens de le décider, pour moi Lemond sera le gentil (comme Luke Skywalker ou Marty MacFly) et Fignon le méchant :wink:

N'empêche 73 bornes de chrono, tout seul sous la flotte et vent de face :love:
Et ces écarts!!!
Au bout de 5 étapes, le ménage est fait.
A noter que lors du chrono de Rennes, Lemond n'est pas le seul coureur à avoir un guidon de triathlète. Une partie de l'équipe 7-Eleven l'avait aussi utilisé, sans que cela ne fasse polémique sur le moment.

Quant à Delgado, il était devenu un solide rouleur au fil des années, mais il a eu beaucoup de chance ce jour-là d'avoir des conditions nettement plus clémentes que les autres favoris. Sans les 2'40 perdus lors du prologue, il n'aurait pas fait un aussi bon temps et on peut se dire que les comptes s'équilibrent plutôt bien pour lui...
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3346871
9ème étape : PAU-CAUTERETS / Cambasque, 147 km
lundi 10 juillet 1989



- Forest et Van der Poel attaquent au km 25. Ils creusent l'écart et comptent 3'10" au pied du col de Marie-Blanque.
- Theunisse se dégage dans le col de Marie-Blanque où les écarts sont les suivants : Forest en tête, à 40" Van der Poel, à 1'25" Theunisse, à 1'40" Herrera, à 1'50" Breu, Delgado, Millar, Alcala, Lemond, Lejarreta, Indurain, Hampsten, Fignon, Kelly, Rooks, Robeet, Echave, à 2'20" un groupe comprenant Mottet et Parra.
- Dans la descente, Indurain lance la contre-attaque, tandis qu'un regroupement s'opère dans le peloton "maillot jaune". Roche, blessé au genou, est distancé.
- Le peloton Roche revient provisoirement au pied de I'Aubisque où Forest compte 1'20" sur Indurain qui a repris Van der Poel. Dans I'Aubisque, Indurain rejoint et dépasse Forest.
Passages au sommet d'Aubisque km 89.5 : Indurain en tête, à 2'19" Herrera et Theunisse, à 2'30" Rooks, Breu, Lemond, Lejarreta, Delgado, Fignon, Camargo, Mottet, Kelly, Palacio, Pino, Fuerte, Caritoux. Breukink et Roche se trouvent dans un peloton à 6'. Dans la descente vers Soulor, Herrera et Theunisse sont absorbés par le groupe "maillot jaune".
- Dans la descente, Murguialday, puis Fuerte se lancent à la poursuite d'Indurain qui est en train de creuser l'écart. Au km 111, sommet du col des Bordères, les deux coureurs de B.H. sont à 2'54" d'Indurain. Alcala, Caritoux, Gayant & Roosen sont à 3'23", le groupe Lemond - Delgado à 4'35", Roche - Breukink à 8'30".
- Au pied de l'ascension de Cauterets, à 15 km du but, le peloton "maillot jaune" est à 6' d'Indurain. Rué assume un travail intense au profit de Fignon et à l'exception de Fuerte, tous les coureurs intercalés sont repris.
- Rué se relève à 5 km du sommet. Delgado attaque à 4 km de l'arrivée. Fignon est alors seul à assurer la poursuite, avec un LeMond qui le marque à la culotte
Derrière Indurain, les écarts se resserrent alors que Fuerte et Delgado se rapprochent.
- Indurain gagne et a conservé 27" sur Fuerte, 1'29" sur Delgado lequel a repris 27" au groupe Kelly, Rooks, Theunisse, et 29" à Fignon, Lemond, Roosen, Mottet.
Si Lejaretta ou Hampsten limitent la casse, les Colombiens Herrera et surtout Parra sont les autres grands perdants de cette étape après Roche et Breukink,
tout comme Alcala, Millar, Bauer ou encore Boyer, Bazoge, Zimmermann...

Classement de l'étape
1. Miguel Indurain (Esp) en 4h32'36" (moy : 32.355 km/h)
2. Anselmo Fuerte (Esp) à 27"
3. Pedro Delgado (Esp) à 1'29"
4. Sean Kelly (Irl) à 1'56"
5. Steven Rooks (Hol)
6. Gert-Jan Theunisse (Hol)
7. Laurent Fignon (Fra) à 1'58"
8. Greg LeMond (Usa)
9. Luc Roosen (Bel)
10. Charly Mottet (Fra)

Le CG :
1. Greg LeMond (Usa) en 41h45'59"
2. Laurent Fignon (Fra) à 5"
3. Pascal Simon (Fra) à 3'56"
4. Charly Mottet (Fra) à 4'09"
5. Sean Kelly (Irl) à 4'52"
6. Andrew Hampsten (Usa) à 5'14"
7. Gianni Bugno (Ita) à 5'24"
8. Miguel Indurain (Esp) à 5'37"
9. Steve Bauer (Can) à 6'01"
10. Marino Lejarreta (Esp) à 6'08"
11. Pedro Delgado (Esp) à 6'24"
12. Raul Alcala (Mex) à 6'35"
13. Marc Madiot (Fra) à 7'01"
14. Acacio Da Silva (Por) à 7'05"
15. Jorg Müller (Sui) à 7'14"
16. Steven Rooks (Hol) à 7'26"
17. Gert-Jan Theunisse (Hol) à 7'33"
18. Gérard Rué (Fra) à 8'34"
19. Federico Echave (Esp) à 8'43"
20. Claude Criquiélion (Bel) à 8'57"

Les védéos :
L'étape + le Journal du Tour (à partir de 1h26')
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 9

Alors que son contrat courait jusqu'en 2026, Pogac[…]

Finalement Umba a été très bo[…]

Lucas/Luke Plapp officialisé chez Ineos. Il[…]

Donc ça fait bientôt 6 heures que[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site