Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 13 sur 16
  • 1
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16

Qui va remporter le Giro ?

Fabio Aru
4
4%
Tom Dumoulin
19
19%
Chris Froome
22
22%
Miguel-Angel Lopez
15
15%
Thibaut Pinot
33
33%
Un autre coureur (à préciser dans les commentaires)
8
8%
#2817934
tuco a écrit :
14 mai 2018, 04:02
En tout cas, je sens que Pinot et Bardet sont très forts cette année. Je ne crois pas que Bardet gagnera le tour, s'il refait la même strat qu'au massif central, mais Pinot, j'ai un pressentiment qu'on tient notre premier GT depuis 1989 (la vuelta de Jalabert, ça compte pas trop -POUR MOI- vu que les plateaux hors TDF étaient souvent assez faible avant la fin des années 2000)


Pinot a envie d'attaquer, ça se sent, il grapille en plus des bonifs dès qu'il peut. Le vent ou la fiable pente ont jusqu'ici empeché ses attaques d'être tranchantes, mais a) s'il ne se vautre pas dans sa manière de faire le descentes b) ne chope pas de bronchites, il peut gagner ce tour d'italie.

En tout cas, je vois lui ou Dumoulin. Froome, je le disais bien avant aujourd'hui, j'y crois pas du tout, et je crois pas non plus que le duo michelton tiendra la distance. Et Lopez est trop loin.

Pour un cyclisme réaction
Qu'est-ce qu'il faut pas lire :tonton:

D'une part les classements sont les classements, et de l'autre, il aurait peut-être fallu que tu suives un peu plus la Vuelta 1995 avant de juger de son plateau, car au départ, on retrouvait hors Jalabert : Virenque, Riis, Pantani, Olano, Zulle, Mauri et Ugrumov.

Soit 5 des 10 premiers du TDF et le 3ème du Giro
#2818006
Bradounet_ a écrit :
14 mai 2018, 18:25
C'est sur que le plateau du Giro 89 était d'un tout autre acabit que celui de la Vuelta 95 que Jalabert a écrasée devant un Olano qui, quelques semaines plus tard, allait être énormissime à Duitama.
J'avais pas regardé le Giro 1989 et tu as piqué ma curiosité. J'ai donc appris que Fignon avait devancé l'illustre Flavio Giupponi :rieur:
#2819569
Noé a écrit :
01 mai 2018, 14:10
J'ai choisi Simon Yates. Je le sens vraiment capable de renverser la course.
Mon Top 10 après que le résultat de Froome soit effacé :
- Simon Yates
- Thibaut Pinot
- Miguel Angel Lopez
- Carlos Betancur
- Tom Dumoulin
- Domenico Pozzovivo
- Fabio Aru
- Michael Woods
- Steven Kruijswik
- Esteban Chaves
:hello:
#2819588
charlix a écrit :
14 mai 2018, 18:32
Bradounet_ a écrit :
14 mai 2018, 18:25
C'est sur que le plateau du Giro 89 était d'un tout autre acabit que celui de la Vuelta 95 que Jalabert a écrasée devant un Olano qui, quelques semaines plus tard, allait être énormissime à Duitama.
J'avais pas regardé le Giro 1989 et tu as piqué ma curiosité. J'ai donc appris que Fignon avait devancé l'illustre Flavio Giupponi :rieur:


rhaaa, la mauvaise foiiiiii !


déjà, les coureurs en 95, bon... on sait que les résultats étaient pas encore tout à fait égalisé niveau EPO

ensuite, sur le giro 89, tu cites le second mais pas les autres : hampsten, breukink, roche, chioccioli, criquielion, lejarreta, herrera et lemond


donc voilà :glasses:
#2819598
Noé a écrit :
16 mai 2018, 18:08
Noé a écrit :
01 mai 2018, 14:10
J'ai choisi Simon Yates. Je le sens vraiment capable de renverser la course.
Mon Top 10 après que le résultat de Froome soit effacé :
- Simon Yates
- Thibaut Pinot
- Miguel Angel Lopez :sarcastic:
- Carlos Betancur :sarcastic:
- Tom Dumoulin
- Domenico Pozzovivo
- Fabio Aru :sarcastic:
- Michael Woods :sarcastic: :sarcastic:
- Steven Kruijswik :sarcastic: :sarcastic: :sarcastic:
- Esteban Chaves :sarcastic: :sarcastic: :sarcastic: :sarcastic:
:hello:
Pas mal ton prono ouais. :siffle:
#2819711
Rien n'est fait encore. On n'a eu qu'un avant goût de la haute montagne, mais le plus dur reste à venir. On en saura déjà bcp plus après le prochain WE. Malheureusement pour moi, je ne pourrai pas suivre ces étapes :mouchoir:
#2819731
Concernant la suite de la course, il reste les étapes les plus dures et le CLM, et pas vraiment d'équipe au dessus du lot pour moi.
Ça va se jouer sur la gestion plus que tout, la dernière étape dure est la veille de l'arrivée, et d'ici là il reste des gros morceaux.
Pour moi Dumoulin est le plus à craindre.
Il est toujours là et tant que ça monte comme ça sans changement de rythme, il sera là à serrer les dents.( Et les roues)
Pinot se débrouille très bien il peut espèrer la boîte voir plus.
C'est marrant mais j'y crois moins pour Yates (je ne le vois pas réussir a cumuler l'ITT et les étapes de montagne restantes) , Pozzovivo je n'y crois pas en revanche.
Pour le podium Froome et les Sky sont toujours là et tant qu'il est en course il sera imprévisible, sans compter l'expérience en montagne et des GT pour eux.
Attention au réveil d'Astana pour les places d'honneur :wink:
#2819799
biquet a écrit :
16 mai 2018, 20:28
On se dirige tout droit la 2è victoire consécutive d'un "rouleur" (Dumoulin), et cette fois devant un "puncheur"(Yates). Le Giro n'est décidément plus ce qu'il était.. :sarcastic:
Ce n'est pas de la faute du Giro mais c'est le cyclisme actuel qui favorise les rouleurs : tout le monde roule au train en regardant son SRM. Et les meilleurs gestionnaires dans cette configuration restent les rouleurs ! C'est fini les cols qui se grimpent avec 10 attaques/changements de rythme, maintenant c'est tout le monde au seuil, et le meilleur puncheur règle le groupe en haut.

Ma théorie du meilleur rouleur parmi les leaders qui s'impose se confirme avec la domination de Froome/Dumoulin :study:

Mais bon, il peut y avoir une surprise, et dans ce contexte, la victoire d'un autre profil de coureur (type Pinot) en serait d'autant plus belle :super:
#2819810
AlbatorConterdo a écrit :
16 mai 2018, 23:53
Disons que ce Giro -là n'aide pas particulièrement aussi (peu de longs cols) :spamafote:

En fait, je me demande, en poursuivant la discussion sur "à quoi peut servir Chaves" je me dis que si on a un duel Yates-Dumoulin au sortir du CLM, il faudrait que Chaves fasse du fractionné en montagne, pour sortir Dumoulin de sa zone de confort et le faire péter : Yates étant puncheur, et vu qu'il tient après un effort violent (comme aujourd'hui où il a été impressionnant sur le replat après son attaque) il peut faire de gros écart sur le reste de la meute.

Par contre si Pinot est toujours en course, et que Chaves s'amuse à faire ça, Yates risque de voir Pinot s'envoler avec la distance de col (s'il y en a). Donc d'imprimer un rythme skyesque qui favorisera Dumoulin.

Bref pour que Dumoulin gagne, il faut que Pinot sorte un bon CLM pour revenir à hauteur de Yates. Raisonnement imparable, voilà mon pari pour cette fin de Giro :hate:
#2819858
Le sucre sportif a écrit :
16 mai 2018, 23:50
biquet a écrit :
16 mai 2018, 20:28
On se dirige tout droit la 2è victoire consécutive d'un "rouleur" (Dumoulin), et cette fois devant un "puncheur"(Yates). Le Giro n'est décidément plus ce qu'il était.. :sarcastic:
Ce n'est pas de la faute du Giro mais c'est le cyclisme actuel qui favorise les rouleurs : tout le monde roule au train en regardant son SRM. Et les meilleurs gestionnaires dans cette configuration restent les rouleurs ! C'est fini les cols qui se grimpent avec 10 attaques/changements de rythme, maintenant c'est tout le monde au seuil, et le meilleur puncheur règle le groupe en haut.

Ma théorie du meilleur rouleur parmi les leaders qui s'impose se confirme avec la domination de Froome/Dumoulin :study:

Mais bon, il peut y avoir une surprise, et dans ce contexte, la victoire d'un autre profil de coureur (type Pinot) en serait d'autant plus belle :super:
Pour toi, le cyclisme actuel favorise les rouleurs et puncheurs au détriment des grimpeurs ? La technologie tuerait le métier de grimpeur ? :scratch:

Je précise aussitôt que je ne considère pas Simon Yates comme un puncheur, pas plus que Dan Martin. Ce sont pour moi des grimpeurs "courts", avec de très grosses qualités d'explosivité et une bonne pointe de vitesse, mais dans ma vision du puncheur, celui-ci ne peut pas espérer jouer la gagne d'un Giro ou viser le podium du Tour :non: N'oublions pas non plus que Yates a gagné à La Colmiane en flinguant à 5 ou 6 bornes du sommet, et qu'il a également gagné à Leysin et Fayence en sortant relativement loin de l'arrivée.
Dernière édition par biquet le 17 mai 2018, 10:21, édité 1 fois.
#2819881
Froome Hors jeu, la chance de Pinot est que ses deux adversaires (je ne crois pas du tout en dominique Posovin) sont moins bon grimpeurs que lui.

Mais bon, les attaques en montagne, c'est devenu très risqué, si derrière, il reste des équipiers pour économiser la barre verte (PCM like) de Simon et de Dumoulin.

Pour moi, Pinot doit attaquer deux fois, et pas se retourner au bout de 150m, et plusieurs fois à chaque fois : sur le zoncolan et dans le finestre. Après, prier pour qu'il tienne en CLM.
#2819944
Bon d'abord il lui faudra de grandes jambes, espérons que sa mauvaise journée soit tombée hier, et qu'il vole !
Quand il les a c'est vraiment pas son genre de regarder au-dessus de son épaule au bout de 50 mètres et de se rasseoir...

Moins bons grimpeurs les deux autres c'est pas si net pour l'instant... Espérons que t'aies raison.

Sa chance c'est que les équipiers dans le Zoncolan, voire dans le Finestre (enfin si pour après....), ça ne servira pas à grand-chose.

Il va lui falloir un Reichenbach des grands jours aussi - pourquoi pas l'envoyer en éclaireur vu qu'il décroche un peu (mais revient) à chaque descente compliquée ?
  • 1
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
Rivals 2018 : C'est parti

Qui c'est qui a fait son transfert avant le to[…]

Merde. Le tdf qui s'embouche bien mal pour ag2r. .[…]

Le Tour / ruoT de Groupama-FDJ

LGDG n'aime visiblement pas les sprinteurs fran&cc[…]

Le tour à l'envers revient!

Craddock va quand même devoir se méfi[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site