Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 180 sur 182
  • 1
  • 178
  • 179
  • 180
  • 181
  • 182
Avatar de l’utilisateur
Par abraxas
#2750170
Il fait avoir un mental en béton armé pour faire 24 mois de travail intensif, meme Valverde qui est un monstre n'arrivait plus a trouver la motivation, et quand bien meme, ce n'est pas l'equivalent d'efforts répétés en competition, l’adversité, le dépassement de soi, la pression, la caravane, la fatigue, c'est difficile a modeler.
Et couplé a un dopage a l'EPO je ne vois pas comment ce serait possible, il y a des contrôles meme en période de suspension.

Je ne pense pas que ce soit possible, Contador est revenu bcp moins fort de sa suspension et bcp d'autres aussi.
Par Richard
#2750177
Valverde est revenu beaucoup moins fort aussi ? :)

Impossible en étant éloigné 24 mois des pelotons de faire le travail nécessaire sinon, même avec l'hypothèse d'une licence totale
Avatar de l’utilisateur
Par abraxas
#2750182
Tu noteras que je n'ai pas dit ca...
Je pense que l'exemple Contador se rapproche plus de la moyenne des coureurs revenus après une longue période au frigo que celui de Valverde qui est absolument unique, comme le montre encore son retour apres cet horrible accident.
Accepter de ne plus courir, de ne plus gagner, de ne plus être le centre d'attention, tout en s’entraînant a un très haut niveau pendant 24 mois, c'est inhumain.
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#2750199
abraxas a écrit :
14 févr. 2018, 23:22
Il fait avoir un mental en béton armé pour faire 24 mois de travail intensif, meme Valverde qui est un monstre n'arrivait plus a trouver la motivation, et quand bien meme, ce n'est pas l'equivalent d'efforts répétés en competition, l’adversité, le dépassement de soi, la pression, la caravane, la fatigue, c'est difficile a modeler.
Et couplé a un dopage a l'EPO je ne vois pas comment ce serait possible, il y a des contrôles meme en période de suspension.

Je ne pense pas que ce soit possible, Contador est revenu bcp moins fort de sa suspension et bcp d'autres aussi.
Après une suspension, tu vas forcément manquer de rythme, l'habitude de rouler vite en course. D'ailleurs, Valverde a pas fait une grosse saison 2012 (hormis sa Vuelta) et Contador, lui était moins fort en 2012 oui. mais en 2014 et 2015, il était a un très bon niveau.
Par Skoa
#2750200
Basso est le bon exemple du coureur revenu moins fort après suspension (rien qu'à voir son niveau en CLM par rapport à 2004/2005).
Par _tontonStou
#2750204
Une question bête me taraude ce bon matin : peut-on se faire contrôler lors d'une période de suspension ? Si oui, quelles sont les contraintes associées ? (localisation Adams...)
Par biquet
#2750211
_tontonStou a écrit :
15 févr. 2018, 08:37
Une question bête me taraude ce bon matin : peut-on se faire contrôler lors d'une période de suspension ? Si oui, quelles sont les contraintes associées ? (localisation Adams...)
Normalement, oui. Après, est-ce que ça se fait vraiment, j'en sais rien. Quand je vois un mec comme Justin Gatlin, je me pose des questions. Ou alors s'il a été contrôlé pendant ses 4 ans de frigo, c'est que les contrôles sont VRAIMENT inefficaces. Car au vu de sa dernière affaire, je suis pas certain qu'il ait vraiment arrêté de faire ses courses, ce gars. :siffle:
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#2750239
Je pense que c'est surtout durant les 6 (?) derniers mois qu'ils faut se faire contrôler pour être réintégré au suivi longitudinal... Sinon interdit de courir.
Par zwhisop
#2750249
Réflexion basique après l émission Arte.

Se dope t on plus dans le cyclisme qu'ailleurs?

Si ce n 'est pas le cas, pourquoi la stigmatisation médiatique incessante et l’accréditation par l'opinion d'une image brouillée ,péjorative, de tricheurs pas très futés et bornes?

Pourquoi ici d'incessants débats ici avec des perpétuels procès d'intentions et une suspicion generalisee conforme à ce que pense l'opinion?

Le cas Froome, en toute rigueur ,en fonction des éléments objectifs, est démesuré , constitue un traitement d'exception, ,contraste avec les 300 fondeurs disparus dans le maelstrom de l information filtrée et manipulée
L essentiel est dit sur Arte, la lutte contre le dopage est organisée en fonction des énormes enjeux financiers du sport, ou le cyclisme tient une place de plus en plus marginale.(sauf ASO quoique).
Par Richard
#2750285
abraxas a écrit :
15 févr. 2018, 00:00
Tu noteras que je n'ai pas dit ca...
Je pense que l'exemple Contador se rapproche plus de la moyenne des coureurs revenus après une longue période au frigo que celui de Valverde qui est absolument unique, comme le montre encore son retour apres cet horrible accident.
Accepter de ne plus courir, de ne plus gagner, de ne plus être le centre d'attention, tout en s’entraînant a un très haut niveau pendant 24 mois, c'est inhumain.
C'était une boutade, je n'ai pas dit que tu l'avais dit :wink:

On est d'accord sinon.

Et puis même avec une volonté surhumaine, quasi impossible de reproduire à l'entraînement les conditions d'une course, rien ne remplace la vraie compétition, c'est bien connu.
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#2750643
Contador et Valverde ont ete bien controles pendant periode repos force et Valverde a ete un des cyclistes le plus controle de l histoire.
Le cas Valverde est hors norme soit un Eddy Merckx sans le dopage Annees 2000 soit la plus grosse anarque.
Par RouleMaPuce
#2750676
Pendant une suspension, un athlète reste contrôler et doit continuer à se localiser. S'il décide d'arrêter sa carrière alors il n'a plus d'obligations, et sa période de suspension est interrompue. S'il décide de la reprendre, il a à terminer sa punition et à être disponible pour les tests anti-dopage.
Par biquet
#2750677
Le très gros problème des contrôles anti-dopage, c'est leur inefficacité. Gatlin a été contrôlé des dizaines et des dizaines de fois, depuis son retour. Et malgré l'histoire Dennis Mitchell, 0 contrôle positif. Et bon, le gars est champion du monde de sprint, quoi. Et ça en dit trés trés long.. :sarcastic:

Les méthodes de détection directe restent largement inefficaces, si en face les gars sont bien entourés. Les toubibs des athlètes sont en constante adaptation, ils modulent leurs protocoles (et les dosages) en fonction des progrès de l'anti-dopage. Du coup, soient ils passent par des micro-doses, soient ils cherchent de nouvelles recettes. Faudrait faire le max pour les détectages directs gagnent vraiment en qualité. Mais pour ça, faudrait que le monde sportif s'en donne les moyens, et c'est pas demain la veille. Donc, on continue de chercher l'aiguille dans la meule de foin.. :spamafote:
Dernière édition par biquet le 16 févr. 2018, 09:34, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Wald
#2750744
GATO a écrit :
15 févr. 2018, 19:31
Contador et Valverde ont ete bien controles pendant periode repos force et Valverde a ete un des cyclistes le plus controle de l histoire.
Le cas Valverde est hors norme soit un Eddy Merckx sans le dopage Annees 2000 soit la plus grosse anarque.
C’est démontré ou c’est un ressenti?
Avatar de l’utilisateur
Par Wald
#2750748
El_Pistolero_07 a écrit :
15 févr. 2018, 07:55
abraxas a écrit :
14 févr. 2018, 23:22
Il fait avoir un mental en béton armé pour faire 24 mois de travail intensif, meme Valverde qui est un monstre n'arrivait plus a trouver la motivation, et quand bien meme, ce n'est pas l'equivalent d'efforts répétés en competition, l’adversité, le dépassement de soi, la pression, la caravane, la fatigue, c'est difficile a modeler.
Et couplé a un dopage a l'EPO je ne vois pas comment ce serait possible, il y a des contrôles meme en période de suspension.

Je ne pense pas que ce soit possible, Contador est revenu bcp moins fort de sa suspension et bcp d'autres aussi.
Après une suspension, tu vas forcément manquer de rythme, l'habitude de rouler vite en course. D'ailleurs, Valverde a pas fait une grosse saison 2012 (hormis sa Vuelta) et Contador, lui était moins fort en 2012 oui. mais en 2014 et 2015, il était a un très bon niveau.
Je t’avoue, el Pistolero que je ne suis pas convaincu sur les charges de travail que permet le dopage qui aurait un bénéfice à long terme. Par long terme, j’entends un effet bénéfique non pas au cours d’une saison mais plus sur plusieurs années.

Autant je pense qu’à court terme (un an, voir même beaucoup plus court, genre 4 mois) le dopage aura été positif dû à les charges de travail supérieur à l’entraînement, à long terme sur une période supérieur à un an sans consommation supplémentaire de dopage, j’ai un doute. Je ne suis absolument pas spécialiste, c’est plus une question ouverte.

Par contre où je suis catégorique, c’est de mélanger sur le terme dopage des substances qui n’ont rien à voir, et que donc l’effet à long terme dépendra de ce qu’elles stimulent.
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#2750794
Moi j'y crois, je vais tâcher de te l'expliquer pourquoi. Prenons un cycliste amateur clean. Il fait 10 000 km par an. En année N il grimpe le Ventoux en 1h30 environ.
L'année suivante, N+1 il dispose de plus de temps pour rouler et reçoit pour un an d'EPO. Il se dope, roule 25 000 dans l'année avec des exercices spécifiques bien plus récurrents que l'année précédente. Il retourne au Ventoux et claque un temps d'1h10.
L'année suivante, il retrouve un temps d'entraînement classique et ne prend plus d'EPO. En début de saison, il va partir sur une base bien plus élevé grâce à l'entraînement de la saison N+1 et ceci se répétera d'années en années, si tu continues a t'entraîner, tu ne perds pas ton niveau comme ça et j'imagine que c'est sensiblement pareil pour les pros. Par contre, peut être qu'il ne refera jamais 1h10 sur le Ventoux, car il ne se dope plus, cependant, grâce au dopage il a atteint et conservé un niveau qu'il n'aurait peut être jamais eu.
Par Fusagasuga2
#2750818
J'avoue quand même quelques doutes. Ou alors ça dépend des substances. Pour l'EPO par exemple une fois la substance disparue l'apport en oxygène aux muscles (qui était l'élément permettant d'améliorer les perf) redevient normal je pense. Peut être que ça fonctionne avec quelques types de dopants cependant mais ça nécessite une étude approfondie et pas sûr qu'elle existe ni qu'elle soit facile à mener.
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#2750823
Oui mais grâce à cet apport d'EPO durant un temps, tu vas faire des entraînements qui vont te faire progresser, ton corps a une mémoire. Si tu fais zéro sport, que tu prends de l'EPO, tu verras pas la différence.

Je ne dis pas que l'EPO fait effet plusieurs années, mais que grâce à lui (façon de parler) tu vas t’entraîner plus et progresser, ces progrès ne seront pas tous perdus, loin de là. Ce qui dure dans le temps n'est pas l'apport de globules liées à l'EPO, mais l'entraînement (plus lourd, plus dur) que tu auras réalisé sous EPO. C'est plus clair ?
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#2750833
Je suis plus de l'avis de Fusasuga. Il faudrait voir pour chaque produit, quelle concentration et combien de temps dure l'effet positif. Car le dopage par définition change le corps et même s'il peut y avoir un effet positif les trois années suivantes, on pourrait imaginer des effets négatifs à long terme (après 3ans, 5ans, 10ans), ayant trop tapé dans le moteur :reflexion:
  • 1
  • 178
  • 179
  • 180
  • 181
  • 182
Abu Dhabi Tour 21/02 - 25/02

Mais il est juste féerique ! :love: :lov[…]

Direct Energie 2018

Boudat était enfermé et Petit aurait[…]

A vous entendre Calmejane n'a pas mit un seul cou[…]

Cyclisme et TV 2018

Cyclisme et TV... Cyclisme et TV... Cyclisme et TV[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site