Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

Tom Dumoulin remportera t-il de nouveau le Giro ?

Oui
18
40%
Non
27
60%
#2734247
dolipr4ne a écrit :
13 janv. 2018, 15:57
derniercol a écrit :
13 janv. 2018, 11:35


19e étape:
Dumoulin perd 1'21 sur Pinot, et 1'09 sur Quintana. Mais on va encore me dire qu'une 1'20 c'est rien mais qu'il n'a pas été inquiété en gagnant le giro avec 31 secondes d'avance. Cherchez l'erreur.
Peut-on accepter l'hypothese quand meme pas dingue que Dumoulin etait deja en controle, qu'il avait deja fait le trou, et qu'il savait qu'il allait leur mettre une pilule sur le chrono final?
Je veux bien accepter qu'on refuse d'affirmer que Dumoulin a écrasé le Giro 2017 car ce serait exagéré, mais il semble que certains voudraient presque nous faire croire qu'il l'a gagné sur un coup de bol.
Pour moi, il a mené son Giro d'une main de maitre! Il fallait avoir des c******* et un sacré temperament pour resister sans equipe aux Pinot, Quintana, Nibali, Zakarin...

Et je rappelle que PERSONNE ne l'avait vu gagner avant le depart, et pourtant nous sommes censés nous y connaitre.
Je n'y crois pas du tout en ton hypothèse. Dumoulin ne perd pas + d'1mn sur ses adversaires la veille d'une autre étape de montagne, parce qu'il contrôle, parce qu'il sait qu'il va gagner grâce au chrono final. Il les perd parce qu'il est moins fort ce jour là. Et je rappelle que le lendemain, il limite bien la casse aussi parce qu'il reçoit l'aide d'un Jungels en feu. Et si Dumoulin avait une équipe faible sur ce Giro, il ne faut pas oublier qu'il a reçu l'aide d'adversaires à plusieurs reprises. Je le répète, mais sans Mollema et Jungels, il ne le gagne pas ce Giro.
Bref, je n'irai pas jusqu'à dire que Dumoulin a gagné ce Giro sur un coup de bol, mais j'ai l'intime conviction qu'il aurait très bien pu le perdre et qu'il était loin d'être tout en contrôle.
#2734263
Voilà, complètement d'accord.
Il y a tellement d'impondérables dans un grand tour que la roue aurait pu tourner différemment et ce à de multiples reprises. Ça n'enlève rien à sa performance, il a mérité sa victoire, mais ça ne le met pas sur un piédestal loin devant tous les autres.

Sinon le coup de bordure où il est piégé, c'était en contrôle ?
#2734264
V'la qu'on va bientôt préférer ceux qui gagnent des GT tout en contrôle et en dominant du début à la fin :rieur:
Heureusement que certaines courses ne sont pas contrôlées / maitrisées de A à Z...

Edit :
Bref, tout ça pour dire que c'était ouvert et que plusieurs coureurs auraient pu gagner.
Dumoulin a eu de la chance et ça aurait pu tourner en sa défaveur. Mais il n'a pas non plus eu une chance monstrueuse, du genre le favori chute en première semaine et abandonne / il part en échappée et les transpondeurs n'identifient pas sa présence / ses adversaires se trompent de route sur le CLM. J'ai envie de dire qu'il a gagné "normalement", certes on n'y est pas trop habitués.
#2734265
@ blouss_, dans l'aide que tu cites, il ne faut pas oublier celle reçue de Steven Kruijswijk (Lotto NL-Jumbo) qui avait mis ses équipiers à la planche lorsque Dumoulin s'était fait piéger en début d'étape dans une descente.
On a tendance à ne plus penser à Kruijswijk parce qu'il avait dû abandonner avant la fin à cause d'une maladie. Mais son rôle pour son compatriote a été bien utile.

Froome avait perdu la Vuelta 2016 dans une même configuration d'étape n'ayant que très peu reçu d'aide, là où Dumoulin a pu revenir sur ses concurrents du général.

Des fois, un GT, ça se joue à pas grand chose...
#2734267
C'est encore moi... Juste pour dire que les mots ont leur importance. Entre
- il a gagne (avec un peu chance, mais il en faut)
- il a gagné avec de la chance
- il a gagné sur un coup de chance
Il y a quand même une sacré différence d'interprétation.

Difficile de gagner un GT quand on n'a pas la chance de son côté. Demandez à Richie.
Mais il n'a pas non plus bénéficié d'une chance invraisemblable.
Voilà où je voulais en venir.
#2734286
L'étape où il a failli tout perdre, c'est la 19e où il se fait piéger, et où ça roule à fond pendant une grande partie de l'étape. Physiquement il était sans doute moins bien ce jour là, d'ailleurs Roche avait fait la réflexion. Et il a sans doute dû perdre énormément d'énergie mentale pour craquer comme il l'a fait dans la montée finale. Bien ou moins bien, il n'avait rien à faire en fin de peloton, il a failli tout perdre ce jour là. Par rapport à l'année dernière, il devrait avoir déjà une meilleure équipe, s'il peut compter sur Oomen pendant les 3 semaines, ce sera déjà un gros plus par rapport à 2017. Parce que sur les fins d'étapes, il était toujours seul, là où ses adversaires avaient toujours au moins un équipier. Rien que ça, ça peut faire une grosse différence si en plus on ajoute ten Dam, Geschke, Vervaeke, Hamilton ou Haga...La veille de cette fameuse étape où il s'est pris la cassure par les leaders, il semblait très fort, avec cette fin d'étape ridicule où les 3 gars du podium ne voulaient pas rouler les uns pour les autres. S'il avait pu compter sur Kelderman et bien ce dernier aurait roulé jusqu'à la ligne, et jamais les Pinot, Zakarin ou Pozzo auraient repris le temps qu'ils ont pris ce jour là. Le Giro est sans doute l'objectif numéro 1 de Sunweb, son équipe sera plus forte qu'en 2017 s'il n'y a pas de pépin, et ça peut aussi faire la différence pour lui, avec de l'énergie économisée par rapport à l'an dernier. Quand je lis que son équipe est faible, je trouve juste que c'est faux. Si elle n'est pas détruite à cause de chutes, je pense qu'elle sera à la hauteur si Dumoulin est en mesure de l'emporter.
#2734314
Delgato a écrit :
13 janv. 2018, 21:03
70 bornes de Clm et il ne gagne que de 30s sur Quintana , voilà quoi !!
Et faut arrêter d'essayer de refaire l'étape de Bormio avec des Si il n'avait pas fait de pause caca etc :sarcastic:
il a pris 2min point barre
Pas d'accord, pour une raison très simple. Ce genre de fait n'arrive quasiment jamais. Je crois que c'était même la 1ère fois qu'on voit un mec descendre de vélo au pied d'une dernière montée pour aller montrer son cul à la campagne voisine et lui offrir un magnifique cadeau. :green:

Qu'on le veuille ou non, c'est ce truc ahurissant qui a TOTALEMENT relancé le Giro. Sinon, même avec sa dernière semaine un peu difficile, il gagne ce Giro sans problème. A la pédale, Dumoulin a nettement dominé la concurrence. La preuve, c'est que même avec son histoire de cul, il gagne ce Giro. Normalement, si les adversaires étaient de son niveau, c'était fini pour lui. Ben non, même pas. :spamafote:
#2734318
biquet a écrit :
14 janv. 2018, 10:19
Delgato a écrit :
13 janv. 2018, 21:03
70 bornes de Clm et il ne gagne que de 30s sur Quintana , voilà quoi !!
Et faut arrêter d'essayer de refaire l'étape de Bormio avec des Si il n'avait pas fait de pause caca etc :sarcastic:
il a pris 2min point barre
Pas d'accord, pour une raison très simple. Ce genre de fait n'arrive quasiment jamais. Je crois que c'était même la 1ère fois qu'on voit un mec descendre de vélo au pied d'une dernière montée pour aller montrer son cul à la campagne voisine et lui offrir un magnifique cadeau. :green:

Qu'on le veuille ou non, c'est ce truc ahurissant qui a TOTALEMENT relancé le Giro. Sinon, même avec sa dernière semaine un peu difficile, il gagne ce Giro sans problème. A la pédale, Dumoulin a nettement dominé la concurrence. La preuve, c'est que même avec son histoire de cul, il gagne ce Giro. Normalement, si les adversaires étaient de son niveau, c'était fini pour lui. Ben non, même pas. :spamafote:
+ 1. Dumoulin a été très très fort sur ce Giro et sans aucun équipier valable en montagne.

Franchement, il a laissé une énorme impression.

Clm, il a écrasé la concurrence, et en montagne il a fait jeu égal avec les grimpeurs (ou les a battus) au Blockhaus, à Oropa, au Stelvio (oui, oui, dans l'Umbrail il réalise un numéro, tout seul, et le plus fort ce jour là c'était lui, le temps qu'il perd il l'a perdu sur son arrêt au stand) ou à Ortisei.

Il a juste calé à Piancavallo et lors de la dernière étape de montagne, il bascule à 15 secondes du trio Pinot/Quintana/Nibali alors qu'il y a eu une grosse bagarre.

Dumoulin est clairement le favori pour le doublé. Il sera tout seul à 5 étoiles et derrière, Pinot (s'il participe), Aru et Chavès seront à 4 étoiles.
#2734367
biquet a écrit :
14 janv. 2018, 10:24
Par contre, là ou je pense qu'il y a consensus, c'est sur la fatigue de Dumoulin dans les 5 derniers jours. Il a fini le Giro très très éprouvé, et le Tour de Suisse allait le confirmer, 2 semaines plus tard. Heureusement pour lui, ses adversaires n'étaient pas bien plus saignants que lui.. Ils étaient tous cramés.
Plus que ses adversaires, je pense que c'est le fait que les deux dernières étapes de montagne ne proposaient pas d'enchainements sans temps mort qui l'a sauvé.

Même si je ne suis vraiment pas fan du tracé 2018, l'étape de Cervinia la veille de l'arrivée proposera un enchainement de 3 cols dans le final. Dumoulin ne pourra pas se permettre un coup de moins de bien car l'addition sera beaucoup plus salée que l'année dernière.

Sa capacité à enchainer les étapes de montagne avec régularité reste ma seule incertitude à son sujet. D'ailleurs je pense que c'est uniquement pour cette raison qu'il fait une nouvelle fois l'impasse sur le Tour cette année. Ca n'a rien à voir avec le fait qu'il n'y ait qu'un seul chrono. Je suis convaincu que la montagne du Tour lui fait plus peur que celle du Giro.
#2734392
marooned2 a écrit :
14 janv. 2018, 11:53
biquet a écrit :
14 janv. 2018, 10:24
Par contre, là ou je pense qu'il y a consensus, c'est sur la fatigue de Dumoulin dans les 5 derniers jours. Il a fini le Giro très très éprouvé, et le Tour de Suisse allait le confirmer, 2 semaines plus tard. Heureusement pour lui, ses adversaires n'étaient pas bien plus saignants que lui.. Ils étaient tous cramés.
Plus que ses adversaires, je pense que c'est le fait que les deux dernières étapes de montagne ne proposaient pas d'enchainements sans temps mort qui l'a sauvé.

Même si je ne suis vraiment pas fan du tracé 2018, l'étape de Cervinia la veille de l'arrivée proposera un enchainement de 3 cols dans le final. Dumoulin ne pourra pas se permettre un coup de moins de bien car l'addition sera beaucoup plus salée que l'année dernière.

Sa capacité à enchainer les étapes de montagne avec régularité reste ma seule incertitude à son sujet. D'ailleurs je pense que c'est uniquement pour cette raison qu'il fait une nouvelle fois l'impasse sur le Tour cette année. Ca n'a rien à voir avec le fait qu'il n'y ait qu'un seul chrono. Je suis convaincu que la montagne du Tour lui fait plus peur que celle du Giro.
Tu as raison, mais le parcours, les coureurs le connaissent avant le départ.

Les gars regardent le profil général et adaptent leur comportement et leur gestion de forme en fonction. La dernière semaine n'était pas extrême, loin de là, il fallait en tenir compte. Dumoulin a établi sa domination en 2è semaine et serré les dents en 3è, c'était le calcul gagnant.

On verra comment il va gérer son affaire, mais franchement, avec une équipe plus solide autour de lui et un transit moins capricieux, je le vois faire le doublé, sans trop de souci. D'autant qu'il n'est pas du tout certain que l'opposition générale soit plus féroce cette saison. :reflexion:
#2734396
biquet a écrit :
14 janv. 2018, 10:19
Delgato a écrit :
13 janv. 2018, 21:03
70 bornes de Clm et il ne gagne que de 30s sur Quintana , voilà quoi !!
Et faut arrêter d'essayer de refaire l'étape de Bormio avec des Si il n'avait pas fait de pause caca etc :sarcastic:
il a pris 2min point barre
Pas d'accord, pour une raison très simple. Ce genre de fait n'arrive quasiment jamais. Je crois que c'était même la 1ère fois qu'on voit un mec descendre de vélo au pied d'une dernière montée pour aller montrer son cul à la campagne voisine et lui offrir un magnifique cadeau. :green:

Qu'on le veuille ou non, c'est ce truc ahurissant qui a TOTALEMENT relancé le Giro. Sinon, même avec sa dernière semaine un peu difficile, il gagne ce Giro sans problème. A la pédale, Dumoulin a nettement dominé la concurrence. La preuve, c'est que même avec son histoire de cul, il gagne ce Giro. Normalement, si les adversaires étaient de son niveau, c'était fini pour lui. Ben non, même pas. :spamafote:
Sérieux si on commence à réécrire les étapes avec des si , on a pas fini de refaire l'histoire hein :euh:
si un gars fait une erreur : de trajectoire, ou de gestion de gel caféine
Ça reste une erreur et donc une mauvaise gestion d'une étape difficile
Mais c bon je laisse tomber , allez si vous voulez Dumoulin a gagné l'étape de Bormio et même le Giro avec 3 min d'avance ...
#2734402
Mais il n'a pas fait d'erreur derreur lié a la pression, il a régulièrement un trouble digestif qu'il essaye tout bêtement de maitriser...
D'ailleurs ca pourrait le reprendre cette année.
Et son lieutenant Oomen pourrait chuter aussi cette année.
Mais bon, si vous préférez refaire le passé avec des hypothèses foireuses plutot que de parler du futur... :siffle:
#2734408
Seul l´avenir nous dira si ceux qui le voient tel le digne successeur du grand Miguel ont juste sur toute la ligne. J’avoue avoir du mal à évaluer ses capacités en montagne.

Mais il a montré des failles trop importantes sur les 3e semaines pour le voir reproduire une relative suprématie sur le prochain Giro... Après il a le droit d’avoir une meilleure équipe et d’avoir progressé sur les gros pourcentages :siffle:
#2734582
Peut être pas écraser, mais il risque d'être un sacré client ! Franchement son étape du Stelvio m'a impressionné, je m'étais dis "il va prendre 5 minutes" et au final il fait jeu égal avec Nibali sur la montée. Vraiment le plus fort du Giro et de loin !
#2734695
Coeur-de-Lyon a écrit :
14 janv. 2018, 15:29
Seul l´avenir nous dira si ceux qui le voient tel le digne successeur du grand Miguel ont juste sur toute la ligne. J’avoue avoir du mal à évaluer ses capacités en montagne.

Mais il a montré des failles trop importantes sur les 3e semaines pour le voir reproduire une relative suprématie sur le prochain Giro... Après il a le droit d’avoir une meilleure équipe et d’avoir progressé sur les gros pourcentages :siffle:
Moi je le vois pas comme un successeur d'Indurain. Ils n'ont pas la même morphologie (Indurain était bien plus épais que Dumoulin) et n'ont pas exactement les mêmes qualités.

Dumoulin est un peu plus "punchy" qu'un Indurain, qui lui était un espèce de rouleau-compresseur capable d'asphyxier les grimpeurs (La Plagne 95 reste un must, dans le genre.. :elephant: ).

Dumoulin est impressionnant dans les CC, mais comme l'évoquait Maronned, l'ultime interrogation concerne sa capacité à enchainer les grosses étapes de montagne (chose qui ne posait aucun problème à Indurain). Après, je sais pas si les étapes du prochain Giro seront assez sélectives pour le mettre en réelle difficulté. L'étape de Cervinia avait été déjà réalisée en 1997 (victoire de Gotti), et sans une faute tactique de Pavel Tonkov ( qui surveillait exclusivement Luc Leblanc), je crois qu'il se serait pas passé grand chose. On verra.

Franchement, je préfèrerais 100 fois que Pinot, Lopez ou Chavès (voire Aru) remporte le prochain Giro. Mais va falloir se le peler, ce Dumoulin. :neutral:
#2734713
biquet a écrit :
15 janv. 2018, 10:14
Après, je sais pas si les étapes du prochain Giro seront assez sélectives pour le mettre en réelle difficulté. L'étape de Cervinia avait été déjà réalisée en 1997 (victoire de Gotti), et sans une faute tactique de Pavel Tonkov ( qui surveillait exclusivement Luc Leblanc), je crois qu'il se serait pas passé grand chose. On verra.
En 2015, Aru avait creusé quelques écarts (même si ça s'était beaucoup regarder dans le final). Les deux dernières étapes de montagne du Giro 2018 sont quand même plus difficiles sur le papier que celles du Giro 2017. C'est sans doute ce qui maintiendra le suspens jusqu'à la fin.
#2734738
-Vélomen- a écrit :
14 janv. 2018, 10:27
biquet a écrit :
14 janv. 2018, 10:19


Pas d'accord, pour une raison très simple. Ce genre de fait n'arrive quasiment jamais. Je crois que c'était même la 1ère fois qu'on voit un mec descendre de vélo au pied d'une dernière montée pour aller montrer son cul à la campagne voisine et lui offrir un magnifique cadeau. :green:

Qu'on le veuille ou non, c'est ce truc ahurissant qui a TOTALEMENT relancé le Giro. Sinon, même avec sa dernière semaine un peu difficile, il gagne ce Giro sans problème. A la pédale, Dumoulin a nettement dominé la concurrence. La preuve, c'est que même avec son histoire de cul, il gagne ce Giro. Normalement, si les adversaires étaient de son niveau, c'était fini pour lui. Ben non, même pas. :spamafote:
+ 1. Dumoulin a été très très fort sur ce Giro et sans aucun équipier valable en montagne.

Franchement, il a laissé une énorme impression.

Clm, il a écrasé la concurrence, et en montagne il a fait jeu égal avec les grimpeurs (ou les a battus) au Blockhaus, à Oropa, au Stelvio (oui, oui, dans l'Umbrail il réalise un numéro, tout seul, et le plus fort ce jour là c'était lui, le temps qu'il perd il l'a perdu sur son arrêt au stand) ou à Ortisei.

Il a juste calé à Piancavallo et lors de la dernière étape de montagne, il bascule à 15 secondes du trio Pinot/Quintana/Nibali alors qu'il y a eu une grosse bagarre.

Dumoulin est clairement le favori pour le doublé. Il sera tout seul à 5 étoiles et derrière, Pinot (s'il participe), Aru et Chavès seront à 4 étoiles.
Oui enfin je peux t'en citer un autre de truc qui n'arrive jamais : un maillot rose avec une équipe éminemment faible piégé dans un groupe à l'arrière à 150 kms de l'arrivée d'une étape difficile, un peloton de tête qui comporte le 2ème, le 3ème et le 4ème et la quasi intégralité de leur équipe (réputée bien plus forte) et la situation qui voit tout de même un retour à la normal.

Si ça fait correctement le boulot devant avec des grosses équipes qui tiennent leur statut, Dumoulin coupe la ligne avec 5' de retard.

D'ailleurs je rappelle que ce même Dumoulin est passé à la trappe sur la Vuelta 2015 pour avoir perdu 10" sur Aru et Landa au sommet d'une difficulté en milieu d'étape. La team Astana l'écrabouillant ensuite sans vergogne.

Comme on pouvait s'en douter dès l'annonce […]

[LCJ] Calendrier 2018

L'Adriatica Ionica m'aurait bien tenté. […]

Ah déjà ? Bien joué "un[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site