Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

#2598180
vous êtes nombreux ici à négliger l'étape de Ortisei/St. Urlich

oui, les cols proposés ce jour là, pris un par un, ne sont pas des monstres, ils sont roulants, ils conviennent à Dumoulin.

Mais attention, il y aura 5 cols à escalader, plusieurs a plus de 2000m, ça va laisser des traces lors de la dernière ascension, Dumoulin (et d'autres) pourrait craquer sur ce genre d'étape.
#2598181
Sympatho-1 a écrit :
19 mai 2017, 19:35
L'un des favoris loin au général pour l'étape : Landa, Yates, Van Garderen

Yates oui

Ne pas oublier rui Costa aussi, ca peut lui plaire une telle montée!
Et Cataldo et Kangert aussi! Et Zakarin!

Par contre TVG, je crois pas, il y a plus de chance de le voir das le grupetto que devant, j'en ai bien poeur pour lui! Et Landa me paraît bien amoché! Mais sur une montée pourquoi ^pas!
#2598184
Racemousse a écrit :
19 mai 2017, 20:25
Les mecs vous découvrez le parcours au jour le jour ou quoi ? :green:

Sinon, j'espère que la Movistar roulera derrière l'échappée, les éventuelles bonifications peuvent être précieuses.
Je pense en effet qu'ils le feront, comme vers le Blockhaus. Ce serait logique. Et la FDJ pourrait aussi les aider avec leurs rouleurs (et la Cannondale si Rolland est en chasse :elephant: ). Victoire d'un favori demain, la course ne sera pas dure à contrôler.
#2598185
Racemousse a écrit :
19 mai 2017, 20:25
Les mecs vous découvrez le parcours au jour le jour ou quoi ? :green:

Sinon, j'espère que la Movistar roulera derrière l'échappée, les éventuelles bonifications peuvent être précieuses.
A condition que ce soit pas Dumoulin qui les prenne.. :siffle: Parce que si Quintana ne distance Dumoulin que de 24" sur un monstre comme le Blockhaus, comment pourrait-il le distancer sur un simple 2èCat comme Oropa ??

Bon, ceci dit, ils n'ont peut-être pas le choix. Ces 4' (je compte les 1'30" que perdra Quintana sur le chrono), il faut bien les prendre quelque part. Mais à la place de Movistar, je ferai comme Stephen Roche le préconise: sortir le grand jeu sur une seule étape, mais une grande (celle de mardi), plutôt que de bosser chaque jour pour une opération grignotage qui pourrait ne pas se révéler très productive (et très couteuse sur le plan physique).
Dernière édition par biquet le 19 mai 2017, 21:11, édité 1 fois.
#2598191
sur une telle montée,Dumoulin peut s'imposer
vu que les pourcentages sont malléables,au bout de deux trois attaques non fructifiées ,
le spectre du contre va passer dans l'esprit des coureurs du CG
amenant un groupe assez conséquent sur la ligne
n'oublier pas que Dumoulin s'est imposé sur la montée vers la Cumbre del sol devant Froome s'il vous plait à la Vuelta 2015
#2598201
biquet a écrit :
19 mai 2017, 20:38
Racemousse a écrit :
19 mai 2017, 20:25
Les mecs vous découvrez le parcours au jour le jour ou quoi ? :green:

Sinon, j'espère que la Movistar roulera derrière l'échappée, les éventuelles bonifications peuvent être précieuses.
A condition que ce soit pas Dumoulin qui les prenne.. :siffle: Parce que si Quintana ne distance Dumoulin que de 24" sur un monstre comme le Blockhaus, comment pourrait-il le distancer sur un simple 2èCat comme Oropa ??
Ben déjà, plus les étapes passent plus le paramètre récupération prend de l'importance, et je pense que cela joue plus en faveur de Quintana que de Dumoulin. Ensuite, Dumoulin n'a pas la capacité de changement de rythme du colombien sur un col. Bref, je pense que si Movistar durcit sur le pied, puis que Nairo attaque à quelques kms de l'arrivée, Dumoulin sera incapable de prendre sa roue. Après , il est toujours possible qu'il revienne au train et empoche les bonifs, mais c'est un risque à prendre pour la Movistar, à mon avis.
#2598211
twisty a écrit :
19 mai 2017, 20:27
vous êtes nombreux ici à négliger l'étape de Ortisei/St. Urlich

oui, les cols proposés ce jour là, pris un par un, ne sont pas des monstres, ils sont roulants, ils conviennent à Dumoulin.

Mais attention, il y aura 5 cols à escalader, plusieurs a plus de 2000m, ça va laisser des traces lors de la dernière ascension, Dumoulin (et d'autres) pourrait craquer sur ce genre d'étape.
Je fonde beaucoup d'espoir dans cette étape, très bien tracée. Ma préférée en 3e semaine et qui arrive deux jours après l'étape reine des dolomites puis une longue étape usante

Pour demain, je vois bien Dumoulin prendre des bonif...
#2598235
CPTmatros a écrit :
19 mai 2017, 22:10
Demain je vois bien des échappés aller au bout et malheureusement peu de mouvement entre les favoris.
Un groupe d'une vingtaine d'hommes avec des Rolland, Fraile, Dupont, Tiralongo.
Et j'aimerais bien que Pierrot soit récompensé de ses efforts.
Arrivée au sommet, il a ses chances. Ca sent la grosse bagarre pour prendre l'échappée
#2598247
jimmy39 a écrit :
19 mai 2017, 20:06
Liam a écrit :
19 mai 2017, 20:00
Je ne parie pas sur une victoire de Pinot demain, mais plutôt sur une victoire de Quintana avec une bonne minute d'avance après avoir attaqué dès les premiers pourcentages.

:elephant:
Merci, nous te sommes reconnaissants, si Allobroges pouvait confirmer ce prono, ce serait parfait :jap:
Non, ce n'est pas un parcours pour Pinot, je peux le garantir

Je vois bien LuisLe... :popcorn:
#2598249
CPTmatros a écrit :
19 mai 2017, 22:10
Demain je vois bien des échappés aller au bout et malheureusement peu de mouvement entre les favoris.
Un groupe d'une vingtaine d'hommes avec des Rolland, Fraile, Dupont, Tiralongo.
Et j'aimerais bien que Pierrot soit récompensé de ses efforts.
Mais le profil ne se prête guère à ce style d'échappés, je vois plutôt des puncheurs perso.
#2598253
biquet a écrit :
19 mai 2017, 19:13
Plus ça va, plus je pense que Dumoulin sera très dur à aller chercher, pour le général. :reflexion:
Un peu ce sentiment aussi. Renforcé surtout par ce tracé qui fait une place vraiment riquiqui aux vraies étapes de hautes montagnes. Je me souviens de la déception de beaucoup lors de la révélation du tracé de ce 100è giro que tout le monde pensait être un feu d'artifice des ascensions mythique de cette épreuve et qui en était loin. Maintenant qu'on est en plein dedans on s'en rend encore plus compte.

Il faut attendre quasiment deux semaines et demi pour avoir ENFIN une vraie étape de montagne avec plusieurs cols solides... et après celle là il n'en restera plus qu'une avec des cols qui ne sont pas des terreurs non plus.
Je suis très content qu'il y ait deux vrais chrono quand le Tour s'est parfois permis de les ignorer totalement mais il aurait quand même fallu faire le pendant avec plusieurs grosses étapes de montagnes. C'est si dur que ça de tracer quelque chose d'équilibré?

Quand à la tactique préconisée par Roche de vouloir taper un très gros coup plutôt que harceler tous les jours elle me laisse dubitatif. Je n'ai pas couru en compèt mais vous croyez vraiment que si Quintana se met à la planche en attaquant sur chaque ascension terminale il fera vraiment plus d'efforts que Dumoulin? Quand les leader attaquent à la fin c'est vite du chacun pour soi ou peu s'en faut et si Quintana s'use en attaquant Dumoulin ce dernier, qui devra faire de gros efforts pour monter à une vitesse proche du Colombien, va s'user aussi beaucoup (et sans doute plus). Et c'est comme ça, en l'usant le plus souvent possible qu'on peut espérer qu'un jour ça craque vraiment. Enfin bon , j'ai peut être tort, je n'ai jamais été coureur comme Roche mais tout jouer sur une étape c'est tellement aléatoire en plus.....(et Quintana a déjà donné en 2015 il me semble).
#2598315
twisty a écrit :
19 mai 2017, 20:27
vous êtes nombreux ici à négliger l'étape de Ortisei/St. Urlich

oui, les cols proposés ce jour là, pris un par un, ne sont pas des monstres, ils sont roulants, ils conviennent à Dumoulin.

Mais attention, il y aura 5 cols à escalader, plusieurs a plus de 2000m, ça va laisser des traces lors de la dernière ascension, Dumoulin (et d'autres) pourrait craquer sur ce genre d'étape.

+5

(cols !)
#2598354
Fusagasuga2 a écrit :
20 mai 2017, 00:00
biquet a écrit :
19 mai 2017, 19:13
Plus ça va, plus je pense que Dumoulin sera très dur à aller chercher, pour le général. :reflexion:
Un peu ce sentiment aussi. Renforcé surtout par ce tracé qui fait une place vraiment riquiqui aux vraies étapes de hautes montagnes. Je me souviens de la déception de beaucoup lors de la révélation du tracé de ce 100è giro que tout le monde pensait être un feu d'artifice des ascensions mythique de cette épreuve et qui en était loin. Maintenant qu'on est en plein dedans on s'en rend encore plus compte.

Il faut attendre quasiment deux semaines et demi pour avoir ENFIN une vraie étape de montagne avec plusieurs cols solides... et après celle là il n'en restera plus qu'une avec des cols qui ne sont pas des terreurs non plus.
Je suis très content qu'il y ait deux vrais chrono quand le Tour s'est parfois permis de les ignorer totalement mais il aurait quand même fallu faire le pendant avec plusieurs grosses étapes de montagnes. C'est si dur que ça de tracer quelque chose d'équilibré?

Quand à la tactique préconisée par Roche de vouloir taper un très gros coup plutôt que harceler tous les jours elle me laisse dubitatif. Je n'ai pas couru en compèt mais vous croyez vraiment que si Quintana se met à la planche en attaquant sur chaque ascension terminale il fera vraiment plus d'efforts que Dumoulin? Quand les leader attaquent à la fin c'est vite du chacun pour soi ou peu s'en faut et si Quintana s'use en attaquant Dumoulin ce dernier, qui devra faire de gros efforts pour monter à une vitesse proche du Colombien, va s'user aussi beaucoup (et sans doute plus). Et c'est comme ça, en l'usant le plus souvent possible qu'on peut espérer qu'un jour ça craque vraiment. Enfin bon , j'ai peut être tort, je n'ai jamais été coureur comme Roche mais tout jouer sur une étape c'est tellement aléatoire en plus.....(et Quintana a déjà donné en 2015 il me semble).
Dumoulin a trop de marge sur Quintana (et Pinot / Nibali) pour espérer qu'il craque. ca ne sera jamais suffisant de lui reprendre quelques poignées de secondes à chaque fois. Donc oui, pour le taper au général il faut taper un grand coup, par exemple partir dès le Stelvio mardi en obligeant Dumoulin à chasser derrière (en ayant récupéré des équipiers). Après on ne joue pas ce genre de choses sur une étape, on lance des grandes offensives plusieurs fois en attendant l'occasion où Dumoulin sera dans le dur pour le distancer.

Le cas de 2015 pour Quintana étant justement l'inverse, le refus de tenter quoique ce soit contre Froome. On ne met rien en place, on attend, et le dernier jour on se réveille, mais même là n'importe comme en attaquant beaucoup trop près du sommet de la Croix de Fer. Alors que sur les deux ascensions précédentes du Glandon il y avait de vraies occasions de le distancer (surtout sur l'étape de Saint-Jean-de-Maurienne où Froome était clairement au bout de sa vie en queue de groupe).

Mais le fait est que ça ne sert pas à grand chose de perdre de l'énergie, et surtout de l'influx, à se concentrer sur les course de côte qui restent. Saisir les occasions oui, mais ne les provoquer que là où c'est utile, dans les étapes monstrueuses à plusieurs cols.
#2598355
Fusagasuga2 a écrit :
20 mai 2017, 00:00
biquet a écrit :
19 mai 2017, 19:13
Plus ça va, plus je pense que Dumoulin sera très dur à aller chercher, pour le général. :reflexion:
Un peu ce sentiment aussi. Renforcé surtout par ce tracé qui fait une place vraiment riquiqui aux vraies étapes de hautes montagnes. Je me souviens de la déception de beaucoup lors de la révélation du tracé de ce 100è giro que tout le monde pensait être un feu d'artifice des ascensions mythique de cette épreuve et qui en était loin. Maintenant qu'on est en plein dedans on s'en rend encore plus compte.

Il faut attendre quasiment deux semaines et demi pour avoir ENFIN une vraie étape de montagne avec plusieurs cols solides... et après celle là il n'en restera plus qu'une avec des cols qui ne sont pas des terreurs non plus.
Je suis très content qu'il y ait deux vrais chrono quand le Tour s'est parfois permis de les ignorer totalement mais il aurait quand même fallu faire le pendant avec plusieurs grosses étapes de montagnes. C'est si dur que ça de tracer quelque chose d'équilibré?

Quand à la tactique préconisée par Roche de vouloir taper un très gros coup plutôt que harceler tous les jours elle me laisse dubitatif. Je n'ai pas couru en compèt mais vous croyez vraiment que si Quintana se met à la planche en attaquant sur chaque ascension terminale il fera vraiment plus d'efforts que Dumoulin? Quand les leader attaquent à la fin c'est vite du chacun pour soi ou peu s'en faut et si Quintana s'use en attaquant Dumoulin ce dernier, qui devra faire de gros efforts pour monter à une vitesse proche du Colombien, va s'user aussi beaucoup (et sans doute plus). Et c'est comme ça, en l'usant le plus souvent possible qu'on peut espérer qu'un jour ça craque vraiment. Enfin bon , j'ai peut être tort, je n'ai jamais été coureur comme Roche mais tout jouer sur une étape c'est tellement aléatoire en plus.....(et Quintana a déjà donné en 2015 il me semble).
Tu as sans doute raison, mais là, les 3 rivaux de Dumoulin devront lui reprendre entre 4 et 5', en tenant compte de la dernière étape. C'est beaucoup. Mais de toute façon, en dehors de l'étape d'aujourd'hui, les 2 seules grandes étapes de montagne de ce Giro (avec des réserves concernant celle d'Ortisei) se présenteront avant les courses de côte. Si Quintana, Nibali et Pinot veulent faire plier Dumoulin, c'est en l'attaquant avant le Passo Umbrail. S'ils attendent la dernière ascension, ils ne le reprendront pas. Il pourrait y avoir une alliance à 3 entre Movistar, Bahrein et FDJ pour faire la guerre dans le Stelvio, mais je suis pas sûr qu'ils soient assez copains pour ça. :green:
#2598358
En tout cas, aujourd'hui, Dumoulin pourrait frapper un joli coup psychologique sur ses adversaires directs, s'il parvenait à résister à leurs attaques. Cette étape n'aura pas de grosses conséquences sur le plan comptable, mais mentalement, elle pourrait avoir une belle influence, avant la dernière journée de repos. Si Quintana, Nibali et Pinot parviennent à distancer Dumoulin, même de quelques secondes, leur moral va s'en trouver renforcé avant la Taponne tant attendue.
#2598362
biquet a écrit :
20 mai 2017, 10:13
En tout cas, aujourd'hui, Dumoulin pourrait frapper un joli coup psychologique sur ses adversaires directs, s'il parvenait à résister à leurs attaques. Cette étape n'aura pas de grosses conséquences sur le plan comptable, mais mentalement, elle pourrait avoir une belle influence, avant la dernière journée de repos. Si Quintana, Nibali et Pinot parviennent à distancer Dumoulin, même de quelques secondes, leur moral va s'en trouver renforcé avant la Taponne tant attendue.
Dumoulin frappera un joli coup psychologique uniquement s'il ne perd rien (ou alors seulement quelques secondes sur l'étape de Bormio). Pas s'il résiste aujourd'hui dans une course de côte (on sait déjà qu'il en est capable).
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 25

Dumoulin n'a aucun intérêt a attaqu&e[…]

Mon 1er joker Van Zyl facile, il termine 2è[…]

Cannondale Drapac 2017

Première victoire en vrai WT pour Cannondal[…]

Rolland on a vu ce que ça donnait en pleine[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site