Le forum cyclisme des pratiquants et cyclosportifs. Pour tout savoir sur le matériel vélo, l'entraînement, la préparation des courses, les récits de vos exploits, ou encore ce qui concerne des outils comme Zwift ou Strava.
#2818044
Bonjour à tous, nouveau sur ce forum, je sollicite votre avis éclairé : j'ai récemment acheté un Triban 520 d'occasion pour aller au boulot, faire de petites balades sur bitumes et un peu de grimpette en Auvergne.

Ce vélo est équipe d'origine de pneus "slick" : les Equinox de chez Hutchinson. Le profil "slick" m'inquiète un peu... Est-ce que c'est quand même safe sur une route mouillée ? Je ne fais pas de grosses sorties quand il pleut beaucoup, seulement quelques kilomètres pour aller au boulot, mais c'est là le danger : la ville, les voitures, la nécessité de freiner parfois de manière imprévue...

Merci !
#2818056
Si c'est pour aller au boulot, mieux vaut privilégier des pneus plus larges plus typés "gravel" afin de ne pas crever tout simplement.

Ensuite vient la question de la sécurité effectivement, et là aussi, avec des pneus plus larges (à condition que le cadre accepte ...) et "crantés", tu seras sans doute un peu plus stable sur route mouillée.
#2819730
Sur route les pneus slick ont plus de grip que les pneus crantés !
Les micro-reliefs de la route fournissent l'accroche sur la gomme.
Les reliefs des pneus servent surtout pour les terrains meubles, boueux, gras...

25mm ça peut suffire pour la ville, gonfler un peu moins par temps de pluie/chaussée humide bien sûr...

En prenant du 28 (en vérifiant si ça passe sur le cadre... et sur les jantes !, si c'est bien un vélo typé course ça peut aller jusqu'à 28, au-delà c'est rare) tu gagneras en confort et sérénité "urbains" mais perdras un peu en "sport".


je ne connais pas les Equinox à ta place je les garderais, en les apprivoisant sous la pluie (gonflage, freinage, adhérence, résistance...) et en affinant avec la pratique tes besoins,
passant éventuellement au 28 mm pour les suivants (si techniquement possible donc),
et si tu changes en envisageant de garder des 25 mm mais avec des pneus de "cyclo" orientés plus résistance/grip que rendement : type Michelin Power All Season ou Continental GP 4000 4 seasons
#2819807
Plutôt d'accord avec Richard.
Sur une si petite section, la sculpture d'un pneu influe peu sur son efficacité sur chaussée mouillée.
Personnellement, je pense que dans le cadre d'une utilisation Vélotaf, il n'y a aucune raison pour que tu prennes en défaut tes pneus actuels.
Après, il faut voir à l'usage notamment niveau longévité et résistance à la crevaison.
Le top serait d'avoir 2 paires de roues.
Une typée Vélotaf solide et fiable avec pneus toutes conditions et une autre typée plus cyclosport pour tes sorties loisirs.
:wink:
#2820653
:)
pour le coup même un vélo basique mérite de bons pneus, car c'est vite l'horreur sinon

la deuxième paire de roues j'avoue que c'est moins ajusté

et plus tard tant qu'à passer à une marque "référence" autant viser un peu plus haut que l'entrée de gamme qui sera pas beaucoup mieux mais surtout 50% plus chère.
#2820658
Je parlais du fait de s'équiper d'une deuxième paire de roues pour les sorties hors vélotaf.
Sur un vélo type Triban 520, je ne sais pas si c'est très pertinent de mettre des roues à plus de 300€.
Évidemment, dans une optique "d'up-grade progressif" (changer les roues, puis le groupe puis le cadre en s'occupant entre temps des périphériques) , ça a un sens mais cette démarche est assez marginale. :spamafote:
Pour les pneus, je suis d'accord avec toi sur le fait que ce point mérite vraiment qu'on privilégie des produits de qualité mais je sais aussi que pas mal de gens sont assez réticents à mettre une trentaine d'euros dans un pneu (60€ la paire donc...).
:wink:
#2820978
oui on parlait bien de la même chose, j'étais passé au vélo en parlant de "marque référence",

mais on est d'accord sur la logique globale oui

et oui les pneus c'est vrai que c'est très cher le haut de gamme surtout que ça reste du consommable...

après à part pratique vraiment réduite, je pense qu'on y vient forcément un jour, au bout de la deuxième crevaison en une semaine avec des pneus à 15€, ou bien quand ils sont cramés en quelques mois...
#2821222
Globalement, on est d'accord oui.
Après, personnellement, j'ai du mal avec cette notion de pratique réduite.
Le vélo de route (et le vrai VTT mais là, j'avoue de pas m'y connaître du tout) est un loisir qui coûte cher. J'ai un mal fou à faire comprendre à des gens autour de moi que même pour un vélo d'entrée de gamme de grande surface spécialisée ou non, tu es obligé d'investir dans une pompe à manomètre et refaire la pression avant chaque sortie.
La longévité et la fiabilité des pneus en dépendent...
Beaucoup de personnes sont rebutées par les crevaisons en route et préfèrent le VTT (bon, pour rouler sur les pistes cyclables mais c'est un autre sujet) mais, et là je touche du bois :siffle: , je perce hyper rarement car je fais attention. Mise à la bonne pression (bon, j'avoue que j'ai tendance à surgonfler :genance: ), dégonflage en fin de sortie pour éviter l'ovalisation du pneu, je fais gaffe où je roule, je passe mon gant sur la bande de roulement si je viens à rouler sur des cochonneries... Bref, je fais gaffe.
Quand j'explique ça à un mec qui perce souvent, il me traite de maniaque et quand je parle d'usure de pneu, je me rends compte que beaucoup ont du mal avec la notion qu'un pneu rincé même haut de gamme est un nid à crevaison. :spamafote:
Et pour finir, une crevaison le long de la route, c'est certes embêtant mais ça n'est pas la fin du monde... C'est juste une histoire de coup à prendre... Perso, hormis avec le Panaracer cet hiver, j'ai jamais trop galéré.
:wink:
#2822688
Oui mais je pensais à des copains qui ont un vélo de route, n'ont jamais changé les pneus, jamais crevé non plus, font 500 km dans l'année avec à tout casser, essentiellement en vacances...

Pour ceux-là la question ne se pose presque jamais, et quand elle se pose, ils prennent les pneus à 15€...

Jusqu'à ce que des crevaisons répétées (malchance, négligence, usure du pneu...) et/ou une pratique plus régulière voire intensive, en tout cas plus de km, les encourage à monter en gamme, comprenant qu'ils seront gagnants à terme.


Je pense que c'est peine perdue sinon pour le gonflage "grand public", quand on n'est pas sportif ou pointilleux,
on ne voit pas l'intérêt de gonfler à bloc (dans la fourchette permise... qu'on ne connaît/regarde même pas de toute façon). Et je ne parle même pas de dégonfler...
On roule, quand on a l'impression que c'est sous-gonflé (presque à plat pour certains) on remet un coup de pompe jusqu'à ce que ce soit bien dur (trop, pour les consciencieux/énervés mais ignorants des bonnes pratiques)
Et les questions de rendement/confort et résistance à la crevaison (+longévité des pneus) n'en sont pas...
Et une crevaison est bien souvent la fin du monde, pour ceux-là :)
#2827930
Ok merci beaucoup pour tous vos avis. Effectivement vous l'avez bien compris c'est pour du vélo taff, et quelques sorties loisirs "cool". Je me suis orienté vers ce vélo car il est accessible niveau budget a des qualités que je recherche : on peut y mettre des accessoires pas trop chers (garde-boue, porte-bagage, sacoche...) et il est relativement léger (environ 10kg, 5 de moins que mon VTC). De plus les pneus sont étroits et ça force là encore bien moins qu'un VTT/VTC.

Merci donc pour vos conseils. Je vais rouler un peu avec ces Hutchinson et voir ce qui se passe !

Uno-X Norwegian Development Team a prolongé[…]

Pendant ce temps là en 2018

Mais alors qui gagne ? :elephant: Celui don[…]

Justement, pour briller à Innsbruck, i[…]

CQRanking Trophy 2018

Je grignote, mais Daizenshu me remonte comme une b[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site