Le forum cyclisme des pratiquants et cyclosportifs. Pour tout savoir sur le matériel vélo, l'entraînement, la préparation des courses, les récits de vos exploits, ou encore ce qui concerne des outils comme Zwift ou Strava.
  • Page 42 sur 45
  • 1
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • 44
  • 45
Par SteynV2
#2648547
J'ai eu la chance de passer une grosse semaine dans les Pyrénées.
Franchement je préfère les Pyrénées aux Alpes, simple avis perso. J'aime la montagne pour le côté calme, sauvage et la beauté des paysages. Sur les 2 premiers points, les Pyrénées sont clairement au-dessus, à part le Tourmalet voir l'Aubisque, tous les autres mythes des Pyrénées sont incroyablement calmes et préservées !

La montagne me procure parfois des émotions incroyables, certains coins des Pyrénées m'ont foutu la chair de poule (dans le bon sens du terme), c'est dur à expliquer mais j'en ai parfois les larmes aux yeux. :cry: :rieur: Peu de gens le comprennent mais la montagne, c'est vraiment un monde à part.

J'ai pu grimper en 3 ans, l'ensemble des cols Pyrénées dont je rêvais. J'ai complété cette année mon tableau de chasse avec Menté/Portet d'Aspet, très pentus mais assez moches et monotones.
Balès, monstrueux et tellement charmant et sauvage. Peyresourde, d'une difficulté remarquable après Balès, surtout sous la pluie...
J'ai pu grimper le Pla d'Adet, qui à ma grande surprise, est vraiment une belle montée (sauf le sommet) ainsi que Azet dans le brouillard.

La montée vers la réserve naturelle Néouvielle a été somptueuse, avec ses lacs d'une beauté incroyable... Niveau paysage, c'est mon meilleur souvenir, après la montée vers le col des Tentes et le cirque de Troumouse. Pas de mots pour décrire la beauté de ses montées.... :love:

J'ai pu grimper le Tourmalet par Luz Saint Sauveur, c'est plus beau et moins monotone que l'autre versant.
J'ai ensuite fini la semaine avec une belle boucle PSM, une descente en Espagne, la montée de Laza et de Larreau, avant de finir par Bagargi. C'était une sacrée journée la PSM est peut-être le col le plus dur des Pyrénées. Bagargi c'est une belle saloperie, avec ses pentes....
Pour finir, j'ai également pu monter le col d'Issarbe (parallèle à la PSM), c'était sacrément dur aussi.

J'étais content de mes progrès, même si parfois je me demande à quoi ça sert d'en chier autant :rieur:


Malgré des coups de blues, je reste follement amoureux de la montagne... j'ai prévu ma tournée en août dans les Alpes, avec que du 2000m dans mon viseur : Bonette, Vars, Allos, Champs, Cayolle, Lombarde, Fauniera, Sampeyre, Agnel, Nivolet, Finestre, Sestriere, Iseran... :italia: :france:

Je crois qu'après ça, il me restera plus grand chose à me mettre sous la dent...
Avatar de l’utilisateur
Par loloherrera
#2655293
J'en ai chié aujourd'hui dans cet izoard de malheur. Grosse chaleur en plus. 102 km, vidé.
Demain,s'il m'en reste, un petit granon pour finir.
Puis lundi, le ventoux pour une première...
Avatar de l’utilisateur
Par loloherrera
#2656262
Oui, mais ce sera pas avant fin de semaine.
Pour la première fois de ma vie, j'ai mis plus d'une heure pour gravir le granon :saoul:
Je suis trop vieux pour ces conneries.
Demain le mont ventoux par bedoin.
A plus dans le bus
Avatar de l’utilisateur
Par chargain55
#2656336
Je viens de m'infuser un concentré de montagne durant deux jours au départ de l'Ubaye, vallée des Alpes du Sud.

Première boucle par les cols d'Allos, des Champs et de la Cayolle. 120 bornes, 3300 mD+. C'était d'ailleurs le dernier jour de travaux sur la route du col des Champs, le bitume neuf fumait encore par endroit, donnant l'impression d'avancer sur un rouleau de scotch. Jolie montée presque entièrement en forêt, sur une route assez étroite, qui s'ouvre sur le sommet. M'a fait penser aux cols des Dolomites pour son côté sauvage. Dingue : dans la descente (de 17 km), pas croisé le moindre véhicule. Certes on est loin de tout mais c'est si agréable de laisser filer les roues sans stress.
La Cayolle (à ne pas confondre avec sa presque voisine la Couillole vue sur Paris-Nice) ne présente pas d'autre difficulté que sa longueur et son exposition au soleil, bien tapant. Mignon petit lac à 8km du sommet. Où j'ai rencontré une cyclovoyageuse de 69 ans avec ses grosses sacoches (ceci n'est pas une métaphore).

Le lendemain, seconde boucle de 160 bornes, avec 4300 mD+ via Larche, la Lombarde et la Bonette. Du costaud. Surtout que durant les 60 premiers km, le vent fort était de face. La Lombarde, par son côté italien, est magnifique. Gros coup de coeur pour cette petite route sinueuse (on commence avec une série de petites épingles empilées) aux paysages très variés. Je ne m'attendais pas à souffrir autant, les pourcentages moyens étant faussés par des replats, typiques de ces montées transalpines irrégulières. Les derniers km sont plus faciles, et là on savoure le panorama. A faire, vraiment. En revanche, le versant par Isola ne présente aucun intérêt particulier, si ce n'est d'offrir une large autopista à qui veut rouler à bloc dans la descente. Au pied du dernier col, je suis tombé sur un mariage. Quant à savoir si j'avais encore envie d'unir mon proche destin avec celui de la Bonette, sur le moment, j'aurais répondu "non". Mais pas le choix. Heureusement, quand ma tête et mon estomac étaient au bout, mes jambes ont pris le relais pour me porter jusqu'en haut. A un moment, je suis passé à côté d'une marmotte écrasée. Elle avait quand même l'air en meilleure forme que moi... J'avoue aussi avoir envisagé la nuit en refuge à mi-col, héhé. Dernière descente total plaisir dans le sillage d'une voiture : la Bonette côté Jausiers, c'est la descente rêvée sur 23 bornes.

Me voilà bien cramé pour reprendre le boulot. En espérant vous donner envie d'aller affronter Lombarde et Bonette, la doublette fantastique.
Avatar de l’utilisateur
Par chargain55
#2656410
Super_Cuvet a écrit :
30 juil. 2017, 22:42
La route du col des Champs était vraiment catastrophique. Est-ce que la réfection annonce un passage prochain du Tour ?
C'est justement pour cette raison (le souvenir d'une descente cabossée) que j'avais choisi ce sens dans l'enchaînement. Désormais, sur ce versant, le bitume est très bon, pas partout, mais presque.

Je pense que le planning des travaux a d'abord été calculé en fonction de la cyclo des trois cols qui y passe le 6 août. Mais pourquoi pas rêver à plus grand. Un départ de Gap, passage à Barcelonnette puis Allos-Champs-Cayolle et finish à la cime de la Bonette : 217 bornes avec la plus haute arrivée de l'histoire du Tour. Du joli rêve, donc...
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#2657050
loloherrera a écrit :
30 juil. 2017, 17:50
Oui, mais ce sera pas avant fin de semaine.
Pour la première fois de ma vie, j'ai mis plus d'une heure pour gravir le granon :saoul:
Je suis trop vieux pour ces conneries.
Demain le mont ventoux par bedoin.
A plus dans le bus
T'es quand même un sacré grimpeur ! J'ai fait le Granon pour la première fois de ma vie, il y a peu. J'ai mis 1h et des brouettes et j'étais assez content (deux jours après l'EDT, certes). :green:
Avatar de l’utilisateur
Par loloherrera
#2657607
Je me suis gouré 58 minutes 48 secondes pour le granon...galibier face nord 1h08 y a 10 ans de ça :froome:
Hier, ventoux par bedoin...vent de face jusqu'à St esteve puis j'ai bien carbure jusqu'au chalet 34/21 ensuite dur sur la fin manque d'eau.
1h35 environ. C'était chouette tout ces cyclistes en point de mire :green:
Demain par malaucene puis je rentre en Lorraine.
A plus amis cyclistes faites gaffe à vous
Par biquet
#2657670
SteynV2 a écrit :
20 juil. 2017, 11:52
J'ai eu la chance de passer une grosse semaine dans les Pyrénées.
Franchement je préfère les Pyrénées aux Alpes, simple avis perso. J'aime la montagne pour le côté calme, sauvage et la beauté des paysages. Sur les 2 premiers points, les Pyrénées sont clairement au-dessus, à part le Tourmalet voir l'Aubisque, tous les autres mythes des Pyrénées sont incroyablement calmes et préservées !

La montagne me procure parfois des émotions incroyables, certains coins des Pyrénées m'ont foutu la chair de poule (dans le bon sens du terme), c'est dur à expliquer mais j'en ai parfois les larmes aux yeux. :cry: :rieur: Peu de gens le comprennent mais la montagne, c'est vraiment un monde à part.

J'ai pu grimper en 3 ans, l'ensemble des cols Pyrénées dont je rêvais. J'ai complété cette année mon tableau de chasse avec Menté/Portet d'Aspet, très pentus mais assez moches et monotones.
Balès, monstrueux et tellement charmant et sauvage. Peyresourde, d'une difficulté remarquable après Balès, surtout sous la pluie...
J'ai pu grimper le Pla d'Adet, qui à ma grande surprise, est vraiment une belle montée (sauf le sommet) ainsi que Azet dans le brouillard.

La montée vers la réserve naturelle Néouvielle a été somptueuse, avec ses lacs d'une beauté incroyable... Niveau paysage, c'est mon meilleur souvenir, après la montée vers le col des Tentes et le cirque de Troumouse. Pas de mots pour décrire la beauté de ses montées.... :love:

J'ai pu grimper le Tourmalet par Luz Saint Sauveur, c'est plus beau et moins monotone que l'autre versant.
J'ai ensuite fini la semaine avec une belle boucle PSM, une descente en Espagne, la montée de Laza et de Larreau, avant de finir par Bagargi. C'était une sacrée journée la PSM est peut-être le col le plus dur des Pyrénées. Bagargi c'est une belle saloperie, avec ses pentes....
Pour finir, j'ai également pu monter le col d'Issarbe (parallèle à la PSM), c'était sacrément dur aussi.

J'étais content de mes progrès, même si parfois je me demande à quoi ça sert d'en chier autant :rieur:


Malgré des coups de blues, je reste follement amoureux de la montagne... j'ai prévu ma tournée en août dans les Alpes, avec que du 2000m dans mon viseur : Bonette, Vars, Allos, Champs, Cayolle, Lombarde, Fauniera, Sampeyre, Agnel, Nivolet, Finestre, Sestriere, Iseran... :italia: :france:

Je crois qu'après ça, il me restera plus grand chose à me mettre sous la dent...
Même pas prolongé jusquà Arthaburu et Artzamendi ??? :confused: Fainéant, va. :rieur: :wink:
Avatar de l’utilisateur
Par Super_Cuvet
#2664235
J'ai fait 3 versants.
Pour moi, Culoz est le plus beau avec les lacets au milieu des rochers dans les premiers kilomètres. C'est sûrement là où la vue est la plus belle. C'est dur mais pas insurmontable. C'est le versant monté par le Tour la première fois en 2012 puis la deuxième montée l'an passé (pas jusqu'au sommet) et je crois que c'est celle où arrivait le Tour de l'Ain quand l'arrivée était au sommet.

La montée par Anglefort rejoint celle de Culoz sur la fin. C'est un peu plus dur mais moins joli. Tu es dans la forêt au début. C'est là où le Tour descendait ces 2 derniers années .

La montée par Artemare est la plus dure. C'est de nouveau en forêt au début et le sommet n'est pas terrible au niveau de la vue. C'est là où le Tour est passé cette année. Il y a un kilomètre vraiment costaud.

La 4e montée correspond à celle montée pour la première ascension sur le Tour 2016.c'est assez long et probablement la moins dure malgré quelque passage pentus. Elle rejoint le versant d'Artemare sur la toute fin. Je ne l'ai jamais montée.
Avatar de l’utilisateur
Par bullomaniak
#2664320
Je m'insurge, le Grand Colombier c'est somptueux dans les deux derniers kilomètres.

Perso je conseille Culoz le plus beau versant, puis d'enchaîner par la montée de Virieu (le Tour cette année). La Biche il y a une très belle clairière sur le sommet mais ça vaut surtout pour le sportif.
Avatar de l’utilisateur
Par Super_Cuvet
#2664382
Ma phrase était ambiguë. Le sommet est sympa, mais surtout du côté Culoz avec la vie sur les Alpes et le Rhône.
De l'autre côté, sur le vélo, je n'en ai pas un souvenir mémorable de la vue dans les 2 derniers kilomètres et notamment les deux grandes lignes droites dans la prairie. Pour moi il n'y a pas photo par rapport à l'autre côté.
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#2668948
El Pistolero dans les Alpes #1
Pendant leurs vacances d'été, Pistolero et sa Pistolera décidèrent de partir dans les Alpes, Albiez Montrond plus précisément.

Image

Après une longue négociation, Pistolero put apporter son fidèle Trek Emonda afin de réaliser deux sorties dans les Alpes.
Image
Quelle merveille n'est-ce pas ?

Lundi 14 août, c'est le grand jour, Pistolero décide de grimper le col du Glandon. Il descend de son pied à terre (Situé au sommet du col du Mollard) et arrive à St Jean de Maurienne. Il fait beau, les jambes repondent bien et après 15 kms de plaine, il bifurque à gauche et attaque l'ascension :
Image

Le début de l'ascension, dans la forêt, est bien ombragée et très abordable, Pisto trouve son rythme et dépasse deux cyclos assez âgés. Après 7 kms de montées, c'est une dizaine de cyclistes qui sont avalés par son train insoutenable. Le replat de 2 kms est avalé, la pente se cabre à nouveau. Pisto reprend son rythme et aperçoit au loin un cycliste. Pendant 2 kms il lui servira de lièvre. Ils doublent un autre 2 roues et Pisto se hisse à sa hauteur, ce mec a bon goût, il roule sur un Trek Emonda noir du plus belle effet (oui le même que celui de Pisto).

L'homme s'accroche, ce qui agace un poil Pisto, en doublant un papy, Pisto relance un chouïa plus fort et décramponne le suiveur. A 4 kms du sommet la pente baisse, mais Pisto sait que le reste sera très dur, il n'accélère pas et se fait reprendre par l'homme au Trek. A 3 kms du sommet, la pente de cabre et les pourcentages s'affolent, la pente dépassera tout le long les 10%. Les lacets s'enchaînent et les marmottes sifflent.
Image

Le suiveur ne suit plus et Pisto creuse l'écart, il donne tout, 3 kms durant, relançant en sortie de virage et reprenant sur le sommet un énième cycliste avant de passer la ligne du col (le sommet et pavé) 1h28, Pisto visait 1h30 :winner: $
Image
Belle tête de vainqueur

Il enchaîne sur la Croix de Fer, assez roulante, surtout en comparaison du monstre précédent. Sympa la descente sur St jean d'Arve !
Image
Belle vue, magnifié par le vélo

Pour rentre, le versant nord du Mollard ne comportant guère de difficulté. D'ailleurs, il décide de redescendre 3 kms de l'autre coté pour fignoler la sortie.

77,7 kms, 2204m D+.
https://www.strava.com/activities/1140968961/overview
https://www.relive.cc/view/1140968961?r=ride
  • 1
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • 44
  • 45

par contre Thomas n'y sera pas : https://toda[…]

VUELTA 2018

Il semblerait que les étapes de La Camperon[…]

Thomas devrait faire le Tour en leader de rechange[…]

Les juniors : saison 2017

Sans doute, le grand animateur de la saison junior[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site