Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 1 sur 18
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 18

Qui ne sera pas au départ du Tour de France 2019 ?

Arkea - Samsic
27
24%
Direct Energie
36
32%
Vital Concept - B&B Hôtels
50
44%
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#2948255
VC une deuxième année de suite, ça serait vraiment abusé.
Je ne vois pas Barguil, et surtout Greipel, rester à la porte.

Donc pour moi, la "surprise" ça sera DEN.
#2948267
Difficile à dire, mais je trouve qu'aujourd'hui s'il y a un vainqueur au-delà de Cofidis et Wanty bien sûr, c'est Vital Concept. Le simple fait d'être dans une "finale" avec Direct Energie et Arkéa, c'est un progrès par rapport à l'an passé. Cette finale à trois, c'est une dynamique positive pour eux, neutre pour Arkéa qui a toujours été ric-rac pour ses invits, et négative pour Direct Energie, je trouve.
#2948273
Dans tous les cas ça va faire très mal à l'équipe qui saute. Il n'y a pas d'exception possible au peloton de maximum 176 coureurs ? (Vous me direz non, sinon ce serait la porte ouverte à toutes les fenêtres).

Même moi, sans aucune pression, j'aurais du mal à faire un choix...
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#2948275
Ce n'est finalement que prendre un peu d'avance sur la réglementation UCI qui s'appliquera en 2020, mais c'est un changement notable : jeudi, la direction du Tour de France a annoncé le nom des équipes qui disputeront le Dauphiné et le Tour de France 2019. Mais contrairement aux années précédentes, deux des quatre invitations - en sus des dix-huit équipes World Tour - sont encore en suspens. Une pratique qui contraste avec les années précédentes où les noms des vingt-deux formations conviées au banquet estival étaient connus fin janvier.
Wanty-Groupe Gobert et Cofidis sont donc les deux formations Continental Pro - la deuxième division mondiale - déjà assurées de participer au Tour. Jean-François Bourlart et Cédric Vasseur, managers respectifs des formations belge et française, peuvent établir sereinement leur programme des six prochains mois. Leur strapontin leur est accordé à la faveur des points UCI glanés l'année passée. Une belle récolte qui plaçait Wanty en première position et Cofidis en dauphin. En 2020, ce sera d'ailleurs la (nouvelle) règle : les deux formations « Conti Pro » les plus performantes l'année précédente seront automatiquement invitées.
Restent deux fauteuils pour trois : Direct Énergie, Arkéa-Samsic et Vital Concept-B & B Hôtels. « On s'accorde un délai car on veut les voir. Les années précédentes, on a fait en sorte de donner très tôt - en tout cas avant le 15 janvier -, la totalité de la sélection pour le Tour de France parce que nous avons bien conscience qu'il est très important pour les équipes qu'elle puisse se préparer. Cette année, vu la densité de la deuxième division française, c'est très compliqué », précise Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France.
Les contours des effectifs possibles qui se dessinaient cet hiver ont sans doute pesé (Pierre Rolland et Arthur Vichot fraîchement arrivés chez Vital Concept, André Greipel venu accompagner le populaire Warren Barguil sous le maillot Arkéa-Samsic, Direct Énergie et sa recrue Terpstra...) dans cette décision de repousser le choix. Les résultats des premières semaines de la saison seront donc décisifs pour se faire une place au Dauphiné et au Tour.
La course au soleil de juillet
Et c'est tout bénéfice pour l'organisateur de Paris-Nice : en repoussant le choix définitif pour le Tour et en invitant 23 équipes au lieu de 22, l'épreuve se pare d'un intérêt tout particulier, devenant la course au soleil de juillet. « L'idée, c'est qu'on voie tout le monde sur Paris-Nice, c'est clair. On verra Paris-Nice et d'autres courses avant de faire une sélection définitive sur le Tour, détaille Prudhomme. Évidemment, ce qui rentrera en compte, ce sera les courses de cette année mais on ne va pas biffer non plus d'un trait ce qu'il s'est passé les dernières années. On veut des éléments supplémentaires. »
Et l'attribution des derniers tabourets à la table du Tour ? « La date, je ne la connais pas encore », assure Christian Prudhomme. Mais il suffit de jeter un oeil par-delà le col du Turini pour imaginer que cette décision devrait suivre de pas grand-chose l'arrivée sur les rivages méditerranéens à la mi-mars.
Avatar de l’utilisateur
Par Seluj
#2948276
rbl85 a écrit :
10 janv. 2019, 14:17
Ce n'est finalement que prendre un peu d'avance sur la réglementation UCI qui s'appliquera en 2020, mais c'est un changement notable : jeudi, la direction du Tour de France a annoncé le nom des équipes qui disputeront le Dauphiné et le Tour de France 2019. Mais contrairement aux années précédentes, deux des quatre invitations - en sus des dix-huit équipes World Tour - sont encore en suspens. Une pratique qui contraste avec les années précédentes où les noms des vingt-deux formations conviées au banquet estival étaient connus fin janvier.
Wanty-Groupe Gobert et Cofidis sont donc les deux formations Continental Pro - la deuxième division mondiale - déjà assurées de participer au Tour. Jean-François Bourlart et Cédric Vasseur, managers respectifs des formations belge et française, peuvent établir sereinement leur programme des six prochains mois. Leur strapontin leur est accordé à la faveur des points UCI glanés l'année passée. Une belle récolte qui plaçait Wanty en première position et Cofidis en dauphin. En 2020, ce sera d'ailleurs la (nouvelle) règle : les deux formations « Conti Pro » les plus performantes l'année précédente seront automatiquement invitées.
Restent deux fauteuils pour trois : Direct Énergie, Arkéa-Samsic et Vital Concept-B & B Hôtels. « On s'accorde un délai car on veut les voir. Les années précédentes, on a fait en sorte de donner très tôt - en tout cas avant le 15 janvier -, la totalité de la sélection pour le Tour de France parce que nous avons bien conscience qu'il est très important pour les équipes qu'elle puisse se préparer. Cette année, vu la densité de la deuxième division française, c'est très compliqué », précise Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France.
Les contours des effectifs possibles qui se dessinaient cet hiver ont sans doute pesé (Pierre Rolland et Arthur Vichot fraîchement arrivés chez Vital Concept, André Greipel venu accompagner le populaire Warren Barguil sous le maillot Arkéa-Samsic, Direct Énergie et sa recrue Terpstra...) dans cette décision de repousser le choix. Les résultats des premières semaines de la saison seront donc décisifs pour se faire une place au Dauphiné et au Tour.
La course au soleil de juillet
Et c'est tout bénéfice pour l'organisateur de Paris-Nice : en repoussant le choix définitif pour le Tour et en invitant 23 équipes au lieu de 22, l'épreuve se pare d'un intérêt tout particulier, devenant la course au soleil de juillet. « L'idée, c'est qu'on voie tout le monde sur Paris-Nice, c'est clair. On verra Paris-Nice et d'autres courses avant de faire une sélection définitive sur le Tour, détaille Prudhomme. Évidemment, ce qui rentrera en compte, ce sera les courses de cette année mais on ne va pas biffer non plus d'un trait ce qu'il s'est passé les dernières années. On veut des éléments supplémentaires. »
Et l'attribution des derniers tabourets à la table du Tour ? « La date, je ne la connais pas encore », assure Christian Prudhomme. Mais il suffit de jeter un oeil par-delà le col du Turini pour imaginer que cette décision devrait suivre de pas grand-chose l'arrivée sur les rivages méditerranéens à la mi-mars.
Les 3 dernières équipes restantes vont attaquer de tous les côtés sur PN
#2948277
allezlasse a écrit :
10 janv. 2019, 14:02
Difficile à dire, mais je trouve qu'aujourd'hui s'il y a un vainqueur au-delà de Cofidis et Wanty bien sûr, c'est Vital Concept. Le simple fait d'être dans une "finale" avec Direct Energie et Arkéa, c'est un progrès par rapport à l'an passé. Cette finale à trois, c'est une dynamique positive pour eux, neutre pour Arkéa qui a toujours été ric-rac pour ses invits, et négative pour Direct Energie, je trouve.
Moi je dirai plutôt que c'est un gros avertissement pour Arkea - Samsic. Avoir Barguil et Greipel dans son effectif et ne pas faire partie des premiers invités, c'est un signe. ASO n'a pas dû apprécier leur présence fantomatique sur de nombreuses courses pour lesquelles ils ont trusté des invitations la saison dernière. Je pense qu'ils ont intérêt à sérieusement se montrer en début de saison. Si ce n'est pas le cas, je mise sur eux pour l'équipe qui restera sur le carreau.
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#2948282
Les années passées c'est tout bénef pour DE et pas avantageux pour arkea.
DE n'a pas été "mis en balance" c'est juste qu'ils ne remplissent pas les critères automatiques (si on veut bien y croire).
Bref c'est Arkea par l'intermédiaire de ses 2 leaders qui doit prouver, face a leurs homologues de VC
#2948296
Après on sait que DE a postulé pour le Giro. Peut être que Prudhomme attend de savoir s'ils sont retenus avant de prendre une décision pour les deux dernières places. On peut imaginer que s'ils sont retenus pour le Giro, ils seront laissés de côté pour le Tour.
#2948298
On3 a écrit :
10 janv. 2019, 14:36
Qu'est-ce qui qualifie DE automatiquement ?
Rien.
Officiellement, ils sont dans la même attente que Vital Concept et Arkea Samsic.
Et puis, avec les arrêts de Voeckler fin 2017, puis de Sylvain Chavanel cet hiver, il n'y a plus ces figures emblématiques qui t'assurent quasi la wildcard.
Lilian Calmejane a eu beau tenter à maintes reprises sur le dernier Tour, on ne peut pas dire que son bilan soit une réussite, il est clairement moins bon qu'en 2017.
Terpstra, c'est du leader WT pour les flandriennes, mais ça t'assure pas du tout une participation au Tour. Bonifazio-Boudat, ça reste du second rideau du sprint même s'ils peuvent monter dans la hiérarchie à l'avenir.
Taaramae, super peu fiable comme leader CG sur 3 semaines.
Hivert souvent peu en réussite les mois d'été (...).

Non vraiment, pour moi, ils n'ont vraiment pas plus d'assurance qu'Arkea Samsic et Vital Concept de venir.
Et ce d'autant qu'une rumeur de wildcard sur le Giro s'est fait entendre pour Direct Energie.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 18
Cyclisme et TV 2019

Il faut rapidement (re)téléviser le […]

Oh bordel quelle ferveur et Bernal la grande cla[…]

Après la course, c'est + facile de voir ce […]

AG2R La Mondiale 2019

Petite question, Cosnefroy est encore gên&ea[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site