Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

Quel est le meilleur français de la saison 2018 ?

Julian Alaphilippe
59
59%
Romain Bardet
8
8%
Arnaud Démare
Aucun vote
0%
Thibaut Pinot
33
33%
#2924557
Pinot est le meilleur coureur français (et du monde) de la fin de saison, ça c'est clair.

Mais sur l'ensemble de l'année, il me semble qu'y a pas photo. Alaphilippe est devant Pinot et Bardet. Il était là au Pays-Basque et sur les Ardennaises (son 1er gros objectif), il réalise un super Tour de France (2è gros objectif) qu'il enchaine avec San Sébastien et le Tour de Grande Bretagne, et même s'il s'est raté sur son 3è objectif, les Mondiaux, il n'y a pas été ridicule pour autant.
#2924558
Plus que compliqué ! :paf-mur:

4. Démare, belle saison tout de même : Etape sur PN, TdS et TdF. Podium sur un Monument (MSR) et sur des belles classiques : KBK, Cyclasscis et GW. Ajoutons une perf notable (mais anecdotique face aux autres stars françaises) de puissance et de maîtrise au Poitou 4sprint, 1 CLM et le CG.
Manque encore quelque chose malgré une belle régularité. Espérons le voir plus tranchant en 2019.
Moins marquant que les 3 autres !

3. Bardet, disons-le excellent ! Des perfs d'une grande qualité : podium sur 1 Monument (LBL), sur les Chpt du Monde, et sur une des courses les plus dure de l'année (et au culot), les Strade. Podium aussi sur sa course de prédilection, le Dauphiné. Je l'ai trouvé très solide au Tour malgré les circonstances (absence d'équipier, crevaisons etc.) notamment sur les pavés et aussi très costaud sur l'Alpe d'Huez. Je l'ai presque senti plus solide qu'avant mais malheureusement c'est une anecdotique 6ème place.
Sa Seule victoire, en Ardèche, est dommageable et handicapante en termes de bilan comptable. Ca le fait passé derrière le duo de tête.

Grosse hésitation pour l'ordre des 2 premiers :

Alaph fait une énorme saison avec en point d'orgue un Tour qui va lui donner une sacrée cote (Maillot à pois et 2 étapes) et la victoire sur deux belles classiques, à Saint-Sébastien et sur la Flèche, qu'il pourrait bien regagner à l'avenir.
Il devient tueur en allant gagner dès qu'il le peut, en saisissant désormais chaque opportunité : Slovaquie (étape + CG), Tour of Britain (étape + CG) et 2 étapes au PB. Aurait pu claquer LBL, auquel cas aucune contestation possible. 12 victoires au total, ce qui est énorme.
Impressionnant !

Pinot : une énorme régularité, il ne faut pas s'y trompé. 1 abandon cruel au Giro et 1 seule course où il n'est pas classée dans le TOP10 (GP B. Beghelli), pour les course d'un jour ou pour les CG si par étape. C'est monstrueux !
Plus que le résultats, dans l'impression c'est assez remarquable. Il pèse toujours! Même si le Giro disparaît de son bilan comptable (si ce n'est les placettes, plusieurs podiums d'étapes tout même) on ne peut nier qu'il a pesé sur la course pendant 20 jours, en étant présent et placé, il réalise une grosse perf sur la course de l'année avec le Finestre. Pèse ensuite sur un second GT avec la Vuelta, 2 étapes et 6ème (meilleure place d'un CG de GT pour un Français à égalité avec Bardet, certes, sur le Tour).
Si on récapitule :
- Il remporte la plus belle course/étape d'un Français en 2018
- La plus grosse victoire sur une course d'un jour avec un Monument
- Est le meilleur français de l'année en GT : 2 étapes (comme Alaph'), 6ème place (comme Bardet) et j'estime que l'on doit rajouter le Giro où il a quand même été très fort pendant 20 jours.

Donc je mets Pinot légèrement devant. Pour les 2 raisons ci-dessus... mais aussi :
- Sur le Chpt du Monde, il me semble passer devant Alaph en bossant à fond pour lui, en l'attendant ensuite en fin du mur final et en finissant avec lui
- Alaph est un poil moins régulier. Contrairement à Pinot il y a eu quelques courses où il n'a pas pesé (il n'a pas à être toujours attentif à un CG aussi, contrairement au deux autres) et d'autres où on pensait qu'il pourrait s'en sortir au CG sans qu'il ne concrétise (PN, PB et dans une moindre mesure, Dauphiné).

Bref, Pinot d'une courte tête, grâce à différents exploits, une grande régularité mêlée à une impression monstrueuse et à une fin de saison incroyable.
#2924561
Le résultat sera forcément orienté. On reste tous sur la victoire de Pinot en Lombardie. À côté de ça, un Bardet fait podium sur les Routes Blanches, Liège et les CDM tout en ayant fait un Tour solide.
#2924565
On3 a écrit :
22 oct. 2018, 09:57
Le résultat sera forcément orienté. On reste tous sur la victoire de Pinot en Lombardie. À côté de ça, un Bardet fait podium sur les Routes Blanches, Liège et les CDM tout en ayant fait un Tour solide.
Son tour est dans doute le moins bon de ces 3-4 dernières années. Contrairement à l'année passé à aucun moment il n'a paru en position de jouer la victoire, voire le podium.

Pour Pinot, même si sa fin de saison du tonnerre reste dans les esprits, comme mentionné plus haut, il a été présent tout au long de l'année lui aussi avec une excellente fin de printemps.
#2924575
J'ai voté pour Alaphilippe, après une hésitation envers Pinot. Pour moi question régularité, je le vois au dessus de Pinot : il a fait une saison plus longue, avec des podiums chaque mois de février à septembre, et une capacité à scorer que l'on ne lui connaissait pas.
Il n'a pas gagné de monument, mais il a nettement pesé sur Liège, qui est quand même supérieure en terme de prestige au Lombardie.
J'ai une préférence affective pour Pinot, mais honnêtement je pense que Alaphilippe a fait une plus belle saison, et a sorti plus souvent des perf impressionantes. Battre Valverde à la flèche, jouer le rôle du favori à battre sur la Doyenne, tenir et déposer les grimpeurs du tour dans le final de la Classica, être là dans le final venteux de l'Amstel, les deux top10 en chrono sur des épreuves worldtour face à un beau plateau à chaque fois. :super:
Pour Bardet, il n'a pas de grosse victoire, c'est quand même le but en vélo. Peut-être que physiquement il est meilleur ou au même niveau, mais on juge les coureurs sur les résultats aussi.
#2924577
Perso je trouve que Demare a fait une saison un petit peu décevante. Souvent placé mais peu de faits d'armes marquants. Oui bien sûr il y a l'étape du TDF mais c'est finalement un peu léger.

Pour les 3 autres, bien malin celui qui arrivera à les départager en tout objectivité.
-Bardet, souvent placé, mais aucune victoire significative. Et finalement, pas si souvent placé quand même... Dauphiné et à la limite TDF. Le bilan est meilleur sur les classiques et le mondial, sur ce terrain il aura plus marqué les esprits.
- Alaf, qui a franchi un palier et pris pas mal de victoires, on se souvient de lui au Pays Basque (étapes...), sur la Flèche, au TDF puis à la Clasica. Je ne rajoute pas les courses alakon. Mais aussi quelques rendez vous un peu manqués.
- Pinot, un début de saison discret, puis il remporte une belle course par étapes, fait un giro solide avant de se trouer à la fin, revient plutôt bien sur la vuelta et termine en boulet de canon. Finalement c'est peut être le plus régulier au sommet de l'affiche et le meilleur scoreur ? Ca se discute.
Dernière édition par Nopik le 22 oct. 2018, 10:53, édité 1 fois.
#2924585
jimmy39 a écrit :
22 oct. 2018, 11:01
blouss_ a écrit :
22 oct. 2018, 10:52


Le tour de Grande-Bretagne d'Alaphilippe est à peu près du même acabit, non ?
Rassures-moi, tu trolles là :reflexion:
Non pas vraiment. Ce sont 2 courses très différentes. Je sais que le tour des Alpes, sorte de super Route du Sud, est très apprécié sur ce forum. Le tour de Grande-Bretagne n'a pas le même standing sur le papier, mais l'édition de cette année avec les mondiaux en perspective était assez relevé. Du coup, cette année, ce sont 2 courses de préparation .HC avec un beau plateau et 3-4 gros concurrents pour la gagne.
Bref à l'heure du bilan, pour moi, ce n'est pas ce qui fera la différence entre Alaphilippe et Pinot.
#2924587
Alaphilippe sans hésiter. Non seulement il a répondu présent là où l'on attendait en remportant la Flèche et San Sebastian + 7e de l'Amstel et 4e Liège (où il joue le jeu d'équipe avec Jungels) mais en plus il a cassé la baraque là où ne l'attendait pas vraiment, dans les Alpes et le Pyrénées sur le Tour (2 étapes, maillot à pois). Il gagne dès février en Colombie, deux étapes du Pays basque en avril, une du Dauphiné en juin, le Tour de Grande-Bretagne en septembre… et mine de rien, 8e des Mondiaux même si on espérait beaucoup mieux.
#2924589
blouss_ a écrit :
22 oct. 2018, 11:15
jimmy39 a écrit :
22 oct. 2018, 11:01

Rassures-moi, tu trolles là :reflexion:
Non pas vraiment. Ce sont 2 courses très différentes. Je sais que le tour des Alpes, sorte de super Route du Sud, est très apprécié sur ce forum. Le tour de Grande-Bretagne n'a pas le même standing sur le papier, mais l'édition de cette année avec les mondiaux en perspective était assez relevé. Du coup, cette année, ce sont 2 courses de préparation .HC avec un beau plateau et 3-4 gros concurrents pour la gagne.
Bref à l'heure du bilan, pour moi, ce n'est pas ce qui fera la différence entre Alaphilippe et Pinot.
Le plateau du tour des alpes étaient beaucoup mieux, suffit juste de regarder le classement pour s'en rendre compte.
#2924590
JFKs a écrit :
22 oct. 2018, 10:03
On3 a écrit :
22 oct. 2018, 09:57
Le résultat sera forcément orienté. On reste tous sur la victoire de Pinot en Lombardie. À côté de ça, un Bardet fait podium sur les Routes Blanches, Liège et les CDM tout en ayant fait un Tour solide.
Son tour est dans doute le moins bon de ces 3-4 dernières années. Contrairement à l'année passé à aucun moment il n'a paru en position de jouer la victoire, voire le podium.

Pour Pinot, même si sa fin de saison du tonnerre reste dans les esprits, comme mentionné plus haut, il a été présent tout au long de l'année lui aussi avec une excellente fin de printemps.
Un Tour of the Alps, c'est à des milliers de kilomètres d'un podium sur Liège ou les Strade. Donc non.
#2924591
Nopik a écrit :
22 oct. 2018, 10:51
Perso je trouve que Demare a fait une saison un petit peu décevante. Souvent placé mais peu de faits d'armes marquants. Oui bien sûr il y a l'étape du TDF mais c'est finalement un peu léger.
Décevante c’est par rapport à des attentes hautes alors...

Parce que c’est quand même une grosse saison, présent sur tous ses objectifs, et gagnant aussi.

Paris-Nice (encore la première étape...) en puncheur, le Tour de Suisse devant un plateau royal, et le Tour en ayant survécu à la montagne et à l’hécatombe des sprinteurs, c’est trois victoires fortes en WT.
+ le grand chelem du Poitou-Charentes pour faire tourner le compteur, il fallait quand même le faire aussi même si c’est secondaire.
Il y a un seul raté majeur, Roubaix, et il manque peut-être une victoire sur une classique pour récompenser son niveau moyen en hausse mais on fait bien plus de foin pour des places d’honneur de Bardet alors que Démare a aussi cette saison des podiums sur des grandes classiques... Mais gagne par ailleurs.

Bardet le manque de victoires l’élimine pour moi, mais saison super consistante, il n’y a guère qu’au Pays-Basque qu’il était à la rue je crois. Sinon globalement pas bien payé d’un niveau pourtant encore haussé d’un cran.
Maintenant il va falloir mettre au fond !


Sinon j’ai voté Pinot, en ayant pas mal hésité avec Alaphilippe, dur de comparer des profils différents.

Ça se vaut je dirais, disons que les ratés (fin du Giro vs Mondiaux) s’équilibrent tout comme l’impressionnante régularité des deux, de la reprise hivernale à l’automne, ainsi que leurs victoires, avec le déclic pour les deux de la consécration tant attendue sur leur course fétiche, en battant tous deux le « maître des lieux », victoire qui en appelle d’autres grandes !
#2924592
blouss_ a écrit :
22 oct. 2018, 11:15
jimmy39 a écrit :
22 oct. 2018, 11:01

Rassures-moi, tu trolles là :reflexion:
Non pas vraiment. Ce sont 2 courses très différentes. Je sais que le tour des Alpes, sorte de super Route du Sud, est très apprécié sur ce forum. Le tour de Grande-Bretagne n'a pas le même standing sur le papier, mais l'édition de cette année avec les mondiaux en perspective était assez relevé. Du coup, cette année, ce sont 2 courses de préparation .HC avec un beau plateau et 3-4 gros concurrents pour la gagne.
Bref à l'heure du bilan, pour moi, ce n'est pas ce qui fera la différence entre Alaphilippe et Pinot.
Alors je vais argumenter, mais vraiment, je ne vois pas comment on peut les comparer :spamafote:
Mais il n'y a qu'à comparer leur palmarès respectif, d'un côté on a Nibali, Evans,Porte, Landa et Thomas dans ces 5 dernières années, de l'autre Wiggins, Van Baarle, EBH, Cummings et Boom. Donc d'un côté les meilleurs coureurs de GT, de l'autre une année sur 2 des quasi nobodies. J'exagère un peu, mais aucun de ceux là depuis Wiggins ne peut être considéré comme le meilleur de sa discipline, et cela à aucun moment de leur carrière (à part quelques mois pour EBH puet-être).

Ensuite tu dis que ce sont des courses de préparation. Donc regardant sous cet angle, Pinot bat les 1er, 3ème et 5ème, et cela avec quasi toutes les étapes comptant pour les gnéral.
De l'autre côté, quel est le bilan du Tour de GB comme préparation aux Mondiaux: Poels: porté disparu, Roglic, magnifique 34ème place, Bevin, porté disparu, Jungels, de même. Et il fallait vraiment être là sur une étape, le reste c'était le CLME et des bonifs :spamafote:

Donc, que tu places ta comparaison sur le plan du palmarès, de la participation, du prestige, de la difficulté de faire un résultat ou de l'efficacité de la préparation à l'objectif annoncé, il n'y a pas photo, donc je ne comprends toujours pas comment tu les mettre sur le même pied :reflexion:
#2924593
Alaphilippe aussi de mon côté. C'est certain que si la question avait été sur la fin de saison uniquement, la réponse aurait été différente. Mais Alaphilippe a été présent sur toute la saison avec des très grosses victoires, et de nombreuses courses (LBL notamment) où il a joué un rôle clefs. La fin de saison de Pinot a été monstrueuse, mais sur l'année complète Alaphilippe a été encore encore plus impressionnant à mon sens.

Pour cette "élection", on commence plutôt à avoir des problèmes de riches. Il y a de cela quelques années, une très belle saison comme celle de Bardet ou de Démare aurait suffit pour les propulser vainqueur et de loin. Là ils ont du mal à être discutés :metalhead:
#2924594
On3 a écrit :
22 oct. 2018, 11:33
JFKs a écrit :
22 oct. 2018, 10:03


Son tour est dans doute le moins bon de ces 3-4 dernières années. Contrairement à l'année passé à aucun moment il n'a paru en position de jouer la victoire, voire le podium.

Pour Pinot, même si sa fin de saison du tonnerre reste dans les esprits, comme mentionné plus haut, il a été présent tout au long de l'année lui aussi avec une excellente fin de printemps.
Un Tour of the Alps, c'est à des milliers de kilomètres d'un podium sur Liège ou les Strade. Donc non.
Si on parle de résultat brut, évidemment que Bardet sur le TDF est meilleur que Pinot sur le Giro, puisqu'il a abandonné. Mais si l'on regarde l'attitude des 2 en course et la façon dont ils ont pu peser sur celle-ci, Pinot m'a semblé plus fort au printemps que Bardet en été. Mais là n'est pas la question, car je ne voulais pas comparer les 2, mais bien réagir sur 2 points distincts de ton message précédant, à savoir 1) qu'on ne retient que la fin de saison de Pinot et 2) que Bardet avait été super solide sur le TDF. Pas besoin de lier ces 2 éléments pour débattre.

Je ne sais pas trop où le mettre : Le T[…]

Vaubourdeix chez Natura4Ever-Roubaix... d&eacu[…]

https://youtu.be/CmGEZ43Jmzw https://youtu.be/9[…]

Caja Rural - Seguros RGA 2019

https://twitter.com/CajaRural_RGA/status/1074[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site