Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

#2645689
AlbatorConterdo a écrit :
17 juil. 2017, 22:56
Coalize a écrit :
17 juil. 2017, 22:27


:rieur: :rieur: :rieur:

J'y avais pas pensé!!! :elephant:
Je n'osais plus la faire car je pensais que tut le monde la connaissait ici. :genance:
Au rapprochement....C'est rapprocher la phrase de Vasseur au jeu de mot très fin sur le nom d'Ulissi auquel j'avait pas pensé! :wink:
#2645695
andy55 a écrit :
17 juil. 2017, 22:29
luckywinner a écrit :
17 juil. 2017, 18:21


Je te cite mais c'est plus global.

Il faut arreter de triturer des déclarations prise à chaud alors que les mecs sont archi-cuits et des fois n'ont même pas compris la question posée.

Pour les déclarations de Jurdie pareille éviter d'analyser dans tous les sens ce qu'il dit, il dit bien ce qu'il a envi de dire, c'est peut-être volontaire de dire qu'il veut attaquer lui ou lui et pas l'autre, surtout pour arriver à une conclusion que ag2r a peur de la Sky, ce qu'ils font montre très bien qu'ils s'en foutent un peu en fait.

Je voudrais aussi préciser que les déclarations de Jurdie qui citent Aru et Uran comme adversaire à mettre en difficulté, c'est peut-être parce qu'ils pensent aussi qu'ils sont autant capable de gagner le Tour que Froome, mais que le profil d'étape d'hier permettait de mettre des adversaires out sur une course d'équipe.

Je signalerais que si on réalise le classement sur les 2 étapes qui ont vu des écarts entre les gros favoris le classement est le suivant:
1 Aru
2 Bardet à 22"
3 Uran à 26"
4 Martin à 27" (mais il a perdu du temps sur une chute à Chambéry hélas pour lui)
5 Froome à 40"

Vous semblez tous persuadé que sur le dyptique alpestre Froome va suivre ses adversaires, mais sur ce qu'on a vu jusqu'à présent, il en est pas capable.
Je rappelle qu'un certains australien a été obnubilé par l'anglais sur une course récente, et il a perdu la course à cause de ça.

Sinon je rejoins le vrai-dufaux entièrement sur son explication, je pense que personne ne défend que la course ag2r est parfaite, mais hier depuis la victoire d'étape de Bardet, aucun signe réel montre que Bardet et son équipe court pour le podium, il y 4 voir 5 (Martin?) voir 6 (Landa?) vainqueur potentiel, et Froome ne montre pas pour moi qu'il est spécialement le plus enclin à l'emporter jusqu'à présent.
Froome pas capable de suivre ses adversaires???!! :hehe: Tu n'as pas l'impression que tu éxagères un poil là?

Froome est mis en difficulté une seule fois sur ce Tour (la planche c'est différent on laisse partir Aru au départ) c'est sur Peyragudes , maod c'était un effort particulier sur 500m (même si pour lacher 30" il n'était pas bien c'est clair).

Mais sur les longues ascensions je n'ai jamais vu Froome lâché sur ce Tour, au contraire sur le Mont du chat c'est lui qui met Bardet et Aru dans le rouge, ça finissait au sommet ils perdaient 30".
Donc Froomr incapable dr suivre Aru, Uran et Bardet dans les Alpes c'est de la pure SF...
Exact bardet et uran se morderont les doigts longtemps de n'avoir rien tenté plus tôt dans peyragudes, et je ne parle même pas de cette occasion énorme ratée sur l'étape du puy....
A mon avis ils ont laissé par leur chance, mais voulait il reellement tout tenter pour gagner le tour, à l'évidence non...
#2645738
Vincenzo60 a écrit :
16 juil. 2017, 23:43
tuco a écrit :
16 juil. 2017, 23:32



faut croire que, mais j'ai toujours des scrupules à penser ça, assis dans mon "canapé", vs des mecs qui baignent dans le cyclisme pro H24.
Je vais être plus gentil, les DS ne sont peut-être pas des imbéciles mais ils n'ont aucun sens de l'improvisation.

Voir notamment les étapes de plat avec la Lotto et la Katusha, le summum de la bêtise quand même :sylvain84: :sylvain84:
Un truc qui est passé inaperçu ici je crois tant Bardet a suscité de réactions, c'est le comportement de Barguil après l'attaque de Mollema. Il a sauté plusieurs fois des relais ce qui a pas mal désorganisé la chasse, et je me suis demandé pourquoi. Il a expliqué à l'arrivée que son DS lui a demandé de faire ça pour jouer la carte Matthews et favoriser son retour devant...
Quand on voit qu'il termine 5 minutes derrière Barguil, ça laisse dubitatif. Et quand bien même il aurait été pas trop loin, la meilleur stratégie c'est d'abord de rattraper Mollema puis ensuite que Wawa pourrisse chaque attaque pour que le groupe temporise vraiment.

Du coup j'étais sûr que j'allais lire les Ruicostaïsateur de Barguil mettre en avant ce moment où il sautait les relais, mais rien. Bardet, Bardet, Bardet.... La Bardet-mania qu'on nous survend depuis une semaine atteint le forum, merde. Bon c'est sous forme de BardetBashing-mania, alors passe encore :hehe:
#2645747
andy55 a écrit :
17 juil. 2017, 22:29
luckywinner a écrit :
17 juil. 2017, 18:21


Je te cite mais c'est plus global.

Il faut arreter de triturer des déclarations prise à chaud alors que les mecs sont archi-cuits et des fois n'ont même pas compris la question posée.

Pour les déclarations de Jurdie pareille éviter d'analyser dans tous les sens ce qu'il dit, il dit bien ce qu'il a envi de dire, c'est peut-être volontaire de dire qu'il veut attaquer lui ou lui et pas l'autre, surtout pour arriver à une conclusion que ag2r a peur de la Sky, ce qu'ils font montre très bien qu'ils s'en foutent un peu en fait.

Je voudrais aussi préciser que les déclarations de Jurdie qui citent Aru et Uran comme adversaire à mettre en difficulté, c'est peut-être parce qu'ils pensent aussi qu'ils sont autant capable de gagner le Tour que Froome, mais que le profil d'étape d'hier permettait de mettre des adversaires out sur une course d'équipe.

Je signalerais que si on réalise le classement sur les 2 étapes qui ont vu des écarts entre les gros favoris le classement est le suivant:
1 Aru
2 Bardet à 22"
3 Uran à 26"
4 Martin à 27" (mais il a perdu du temps sur une chute à Chambéry hélas pour lui)
5 Froome à 40"

Vous semblez tous persuadé que sur le dyptique alpestre Froome va suivre ses adversaires, mais sur ce qu'on a vu jusqu'à présent, il en est pas capable.
Je rappelle qu'un certains australien a été obnubilé par l'anglais sur une course récente, et il a perdu la course à cause de ça.

Sinon je rejoins le vrai-dufaux entièrement sur son explication, je pense que personne ne défend que la course ag2r est parfaite, mais hier depuis la victoire d'étape de Bardet, aucun signe réel montre que Bardet et son équipe court pour le podium, il y 4 voir 5 (Martin?) voir 6 (Landa?) vainqueur potentiel, et Froome ne montre pas pour moi qu'il est spécialement le plus enclin à l'emporter jusqu'à présent.
Froome pas capable de suivre ses adversaires???!! :hehe: Tu n'as pas l'impression que tu éxagères un poil là?

Froome est mis en difficulté une seule fois sur ce Tour (la planche c'est différent on laisse partir Aru au départ) c'est sur Peyragudes , maod c'était un effort particulier sur 500m (même si pour lacher 30" il n'était pas bien c'est clair).

Mais sur les longues ascensions je n'ai jamais vu Froome lâché sur ce Tour, au contraire sur le Mont du chat c'est lui qui met Bardet et Aru dans le rouge, ça finissait au sommet ils perdaient 30".
Donc Froomr incapable dr suivre Aru, Uran et Bardet dans les Alpes c'est de la pure SF...
Je ne sais pas si j'éxagère mais regarde le classement de la dernière étape du Dauphiné, bon bien sur personne (sauf Fuglsang) n'est à 100%, mais aujourd'hui il y a des signes qui montrent que Froome peut-être dominé en montagne.

Sinon la comparaison au Giro moi je veux bien, mais avant le 2ème jour de repos il y a eu 2 étapes où il y a eu de l'action et pas de course sur 80km hein, et si le CG était décanté dans le top 10 (et encore en fait entre le 2ème et le 8ème tu avais 2'30 d'écart, Dumoulin avait fait les écarts sur le CLM avec les autres) mais les écarts étaient beaucoup plus resserré au delà du top 10 qu'il ne l'est sur le Tour ce qui veut dire au final que la rythme de la course étaient probablement beaucoup moins usante en réalité (mais ça c'est pas surprenant vu le niveau des équipiers largement inférieur sur le Giro).

Ensuite, à part Asagio dernier jour de la course, tu avais pas de final d'étape roulante comme on a pu le voir sur 3 étapes difficiles de ce Tour, sachant que sur l'une d'elle on a vu un coureur (parait-il qu'il ne vise pas la victoire) faire un rally solo sur près de 15kms (certes 3 à 4kms en descentes, et je dois avouer ne pas me souvenir avoir vu ça sur le Giro un leader solo faire un rally sur une partie roulante.

Enfin on a évoqué les grandes prises de risques de tentatives de loin ces dernières années 2 en ont ressorti que j'ai dit qu'elles étaient très importante, c'est Schleck 3 jours avant l'arrivée finale et De Gendt la veille de l'arrivée
#2645935
J'en suis sûr que si AG2R avait arrêté de rouler au début de la côte quand Froome était à 40", et ben, on aurait eu des attaques des favoris que Romain aurait pu accompagner.
Là, tout ce qu'ils ont réussi à faire, c'est tout verrouiller et décourager les attaques des autres.
Super idée de voir définitivement éliminer Quintana aussi, ça peut être un allié dans les Alpes, s'il s'échappe encore une fois en début d'étape, il mettra la pression sur les Sky qui devront s'employer de bonne heure.
Plus il y a de monde proche de Froome au général et mieux c'est pour Bardet s'il vise uniquement la première place à Paris.

J'en reviens à ce que je dis souvent : un des grands maux du cyclisme moderne, c'est qu'un leader se sent à chaque fois obligé de profiter à fond de tous ses coéquipiers qui restent avec lui avant de terminer le boulot.
C'est à chaque fois pareil, que ce soit chez les sprinteurs qui suivent mordicus leur train quitte à se faire enfermer ou à emmener trop tôt, que ce soit chez les grimpeurs qui attendent que chaque coéquipier viennent effectuer sa part du boulot avant d'attaquer.
On a la même mentalité chez ces coéquipiers, quand on voit le retour de Vuillermoz à l'avant du groupe alors qu'il bouche l'écart lui-même ppour Froome dans sa roue : il faut qu'il se sente utile et vienne faire son relais à tout prix et est même tellement obsédé par ça qu'il en oublie qu'il peut ramener un Froome derrière lui.

On décèle ici un manque d'autorité chez un leader : il ne veut pas vexer ses coéquipiers et suit à la lettre les consignes du DS sans y déroger d'un millimètre. Il faut appliquer _le plan.
Un vrai leader dans l'âme aurait demandé à Gautier de s'écarter et qu'un autre prenne le relais pour accélérer le tempo parce que ça n'allait pas assez vite et si personne ne le pouvait, on décide d'attaquer soi-même, et non, on a laissé Gautier faire son travail jusqu'à épuisement. :paf-mur:
#2646596
Vincenzo60 a écrit :
17 juil. 2017, 21:34
Xav_38 a écrit :
17 juil. 2017, 20:47


Je rentre de deux jours d'absence pour aller faire l'étape du tour, et cet après midi (les jambes en l'air sur un coussin, pour me remettre) j'ai regardé les deux étapes que j'avais manqué.

Et j'ai été extrêmement choqué par les sifflets qu'a supporté Chris Froome, c'est complètement scandaleux. Au delà des sifflets il y avait ce regard de certains spectateurs, au bord de la haine (enfin c'est comme cela que je l'ai ressenti). De ce que je comprend vous en avez déjà parlé (désolé je ne me suis pas refait tout les posts de ces deux derniers jours), mais cela m'a tellement choqué que je voulais mettre un petit message supplémentaire.

Du coup pour compenser : Aller Froome :wink:
J'étais dans l'Alpe d'Huez en 2015 et les sifflets étaient aussi nourris qu'hier je pense :paf-mur:

J'avais été choqué de voir autant de gens dérespecter le maillot jaune dans une montée qui m'avait fait rêver quand j'étais petit :sweat:

Enfin bref, tous des cons.
Si dans 4-5 ans, on apprend que Froome était dopé, une possibilité. Ces sifflets apparaîtront comme justifiés et soft. Ça met de l'ambiance au moins.
#2646599
Kelderman4 a écrit :
18 juil. 2017, 20:13
Vincenzo60 a écrit :
17 juil. 2017, 21:34

J'étais dans l'Alpe d'Huez en 2015 et les sifflets étaient aussi nourris qu'hier je pense :paf-mur:

J'avais été choqué de voir autant de gens dérespecter le maillot jaune dans une montée qui m'avait fait rêver quand j'étais petit :sweat:

Enfin bref, tous des cons.
Si dans 4-5 ans, on apprend que Froome était dopé, une possibilité. Ces sifflets apparaîtront comme justifiés et soft. Ça met de l'ambiance au moins.
Tu plaisantes j'espère. :suspect:
#2646603
Kelderman4 a écrit :
18 juil. 2017, 20:13
Si dans 4-5 ans, on apprend que Froome était dopé, une possibilité. Ces sifflets apparaîtront comme justifiés et soft. Ça met de l'ambiance au moins.
Dans ce cas-là, dès demain, je crache à la gueule de mon voisin. Peut-être que dans 4 - 5 ans, nous découvrirons que l'abject n'est jamais tombé sous le charme de Marion Gachies, considère Marion Rousse comme l'épouse de Tony Gallopin, et méconnait Kelly Murphy. Salaud !
#2646607
Certains spectateurs dans les cols ne valent pas mieux que leurs cousins bestiaux dans les stades de foot (ou autour).
Bon les sifflets, c'est pas génial. Surtout au moment où il est en galère.
Mais surtout, on voyait une certaine agressivité envers Froome en effet.
Il y a ceux qui viennent montrer leur cul...
Et ceux qui préparent leur sprint en slip/string/caleçon/superman à côté des coureurs au risque de les faire tomber (je crois qu'il y en avait un grave à peu près au même moment que les problemes de Froome).

Finalement les montées sans spectateurs sont celle que je préfère, et de loin.
#2646610
Poussons cette logique à bout, pour tester sa validité : autant siffler tout le monde,à ce moment -là, pour être sûr de ne rater personne. :balloon:
#2646613
AlbatorConterdo a écrit :
18 juil. 2017, 20:24
Poussons cette logique à bout, pour tester sa validité : autant siffler tout le monde,à ce moment -là, pour être sûr de ne rater personne. :balloon:
Le mieux c'est aussi d'uriner sur tout le monde, comme ça je ne rate aucun dopé potentiel.


Bon, je vais commencer à boire de la bière...
#2646614
Bradounet_ a écrit :
18 juil. 2017, 14:12
J'en suis sûr que si AG2R avait arrêté de rouler au début de la côte quand Froome était à 40", et ben, on aurait eu des attaques des favoris que Romain aurait pu accompagner.
Là, tout ce qu'ils ont réussi à faire, c'est tout verrouiller et décourager les attaques des autres.
Super idée de voir définitivement éliminer Quintana aussi, ça peut être un allié dans les Alpes, s'il s'échappe encore une fois en début d'étape, il mettra la pression sur les Sky qui devront s'employer de bonne heure.
Plus il y a de monde proche de Froome au général et mieux c'est pour Bardet s'il vise uniquement la première place à Paris.

J'en reviens à ce que je dis souvent : un des grands maux du cyclisme moderne, c'est qu'un leader se sent à chaque fois obligé de profiter à fond de tous ses coéquipiers qui restent avec lui avant de terminer le boulot.
C'est à chaque fois pareil, que ce soit chez les sprinteurs qui suivent mordicus leur train quitte à se faire enfermer ou à emmener trop tôt, que ce soit chez les grimpeurs qui attendent que chaque coéquipier viennent effectuer sa part du boulot avant d'attaquer.
On a la même mentalité chez ces coéquipiers, quand on voit le retour de Vuillermoz à l'avant du groupe alors qu'il bouche l'écart lui-même ppour Froome dans sa roue : il faut qu'il se sente utile et vienne faire son relais à tout prix et est même tellement obsédé par ça qu'il en oublie qu'il peut ramener un Froome derrière lui.

On décèle ici un manque d'autorité chez un leader : il ne veut pas vexer ses coéquipiers et suit à la lettre les consignes du DS sans y déroger d'un millimètre. Il faut appliquer _le plan.
Un vrai leader dans l'âme aurait demandé à Gautier de s'écarter et qu'un autre prenne le relais pour accélérer le tempo parce que ça n'allait pas assez vite et si personne ne le pouvait, on décide d'attaquer soi-même, et non, on a laissé Gautier faire son travail jusqu'à épuisement. :paf-mur:
+1 pour l'ensemble !
#2646640
JFKs a écrit :
18 juil. 2017, 20:26
AlbatorConterdo a écrit :
18 juil. 2017, 20:24
Poussons cette logique à bout, pour tester sa validité : autant siffler tout le monde,à ce moment -là, pour être sûr de ne rater personne. :balloon:
Le mieux c'est aussi d'uriner sur tout le monde, comme ça je ne rate aucun dopé potentiel.


Bon, je vais commencer à boire de la bière...
Surtout tu prends une poche et tu stockes.
Tu seras ainsi prêt pour le prochain passage du peloton
#2646663
Bradounet_ a écrit :
18 juil. 2017, 14:12
J'en suis sûr que si AG2R avait arrêté de rouler au début de la côte quand Froome était à 40", et ben, on aurait eu des attaques des favoris que Romain aurait pu accompagner.
Là, tout ce qu'ils ont réussi à faire, c'est tout verrouiller et décourager les attaques des autres.
Super idée de voir définitivement éliminer Quintana aussi, ça peut être un allié dans les Alpes, s'il s'échappe encore une fois en début d'étape, il mettra la pression sur les Sky qui devront s'employer de bonne heure.
Plus il y a de monde proche de Froome au général et mieux c'est pour Bardet s'il vise uniquement la première place à Paris.

J'en reviens à ce que je dis souvent : un des grands maux du cyclisme moderne, c'est qu'un leader se sent à chaque fois obligé de profiter à fond de tous ses coéquipiers qui restent avec lui avant de terminer le boulot.
C'est à chaque fois pareil, que ce soit chez les sprinteurs qui suivent mordicus leur train quitte à se faire enfermer ou à emmener trop tôt, que ce soit chez les grimpeurs qui attendent que chaque coéquipier viennent effectuer sa part du boulot avant d'attaquer.
On a la même mentalité chez ces coéquipiers, quand on voit le retour de Vuillermoz à l'avant du groupe alors qu'il bouche l'écart lui-même ppour Froome dans sa roue : il faut qu'il se sente utile et vienne faire son relais à tout prix et est même tellement obsédé par ça qu'il en oublie qu'il peut ramener un Froome derrière lui.

On décèle ici un manque d'autorité chez un leader : il ne veut pas vexer ses coéquipiers et suit à la lettre les consignes du DS sans y déroger d'un millimètre. Il faut appliquer _le plan.
Un vrai leader dans l'âme aurait demandé à Gautier de s'écarter et qu'un autre prenne le relais pour accélérer le tempo parce que ça n'allait pas assez vite et si personne ne le pouvait, on décide d'attaquer soi-même, et non, on a laissé Gautier faire son travail jusqu'à épuisement. :paf-mur:
Je suis d'accord avec toi. Il manque encore un petit quelque chose à Romain pour devenir un grand leader et s'imposer comme tel. Genre une grande victoire pour changer de statut.
#2646817
Coalize a écrit :
18 juil. 2017, 21:23
Bradounet_ a écrit :
18 juil. 2017, 14:12
J'en suis sûr que si AG2R avait arrêté de rouler au début de la côte quand Froome était à 40", et ben, on aurait eu des attaques des favoris que Romain aurait pu accompagner.
Là, tout ce qu'ils ont réussi à faire, c'est tout verrouiller et décourager les attaques des autres.
Super idée de voir définitivement éliminer Quintana aussi, ça peut être un allié dans les Alpes, s'il s'échappe encore une fois en début d'étape, il mettra la pression sur les Sky qui devront s'employer de bonne heure.
Plus il y a de monde proche de Froome au général et mieux c'est pour Bardet s'il vise uniquement la première place à Paris.

J'en reviens à ce que je dis souvent : un des grands maux du cyclisme moderne, c'est qu'un leader se sent à chaque fois obligé de profiter à fond de tous ses coéquipiers qui restent avec lui avant de terminer le boulot.
C'est à chaque fois pareil, que ce soit chez les sprinteurs qui suivent mordicus leur train quitte à se faire enfermer ou à emmener trop tôt, que ce soit chez les grimpeurs qui attendent que chaque coéquipier viennent effectuer sa part du boulot avant d'attaquer.
On a la même mentalité chez ces coéquipiers, quand on voit le retour de Vuillermoz à l'avant du groupe alors qu'il bouche l'écart lui-même ppour Froome dans sa roue : il faut qu'il se sente utile et vienne faire son relais à tout prix et est même tellement obsédé par ça qu'il en oublie qu'il peut ramener un Froome derrière lui.

On décèle ici un manque d'autorité chez un leader : il ne veut pas vexer ses coéquipiers et suit à la lettre les consignes du DS sans y déroger d'un millimètre. Il faut appliquer _le plan.
Un vrai leader dans l'âme aurait demandé à Gautier de s'écarter et qu'un autre prenne le relais pour accélérer le tempo parce que ça n'allait pas assez vite et si personne ne le pouvait, on décide d'attaquer soi-même, et non, on a laissé Gautier faire son travail jusqu'à épuisement. :paf-mur:
Je suis d'accord avec toi. Il manque encore un petit quelque chose à Romain pour devenir un grand leader et s'imposer comme tel. Genre une grande victoire pour changer de statut.
Ben....justement!
S'il n'y avait pas là un "petit quleque chose" qui permettait à Bardet de "s'imposer comme un gand leader"...

Edit: ah pardon, j'avais cru que tu n'etais pas d'accord :sorry: :rabbit:
#2646820
dolipr4ne a écrit :
19 juil. 2017, 01:27
Coalize a écrit :
18 juil. 2017, 21:23


Je suis d'accord avec toi. Il manque encore un petit quelque chose à Romain pour devenir un grand leader et s'imposer comme tel. Genre une grande victoire pour changer de statut.
Ben....justement!
S'il n'y avait pas là un "petit quleque chose" qui permettait à Bardet de "s'imposer comme un gand leader"...

Edit: ah pardon, j'avais cru que tu n'etais pas d'accord :sorry: :rabbit:
Oui, en même temps, si je le pensais être capable cette année de tout défoncer, je serai idiot de dire que sa gestion de la course me paraît satisfaisante.

Je vais te faire une confidence, Romain m'étonne cette année, il est meilleur que ce que je pensais. Avec le chrono, je le pense pas être capable de battre Froome, qui a, on va pas se mentir, une envie de gagner, que n'ont pas ses adversaires, ca se sent. Même si je la voit aussi chez Dan Martin, mais je pense qu'il n'a pas le niveau paur passer l'étape de demain.

Je ne fait pas partie de la meute anti-Froome. je ne l'ai jamais vraiment apprécié, mais je n'ai jamais non plus participé aux denigrement. Même, année, après année, je commence presque à l'apprecier. Ce n'est pas un surhomme. Ses victoires il va les chercher, il met toutes les chances de son côté, ce que certains reprochent à Romain, à raison! C'est d'ailleurs un des détails qu'il lui reste à regler! il est trop timoré. C'est souvent une qualité, mais ca devient un défaut quand ca te fait louper des opportunités.
  • 1
  • 52
  • 53
  • 54
  • 55
  • 56
Championnats du monde 2017 à Bergen

Parce que c'est le genre de coureur qui donne en[…]

Le cyclisme dans les Dom-Tom

Pour la première fois de son histoire, le T[…]

Champion du monde Lemond je pense.

Ah oui super cool l'article sur Bernard et Contado[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site